Irak : deux civils tués par des fumées de soufre après une attaque de Daech

  • A
  • A
Irak : deux civils tués par des fumées de soufre après une attaque de Daech
@ SABAH ARAR / AFP
Partagez sur :

Samedi, les forces fédérales irakiennes et leurs alliés progressaient dans la vallée du Tigre au sud de Mossoul, au sixième jour d'une offensive d'envergure pour reprendre la ville aux djihadistes.

Des fumées toxiques dues à une attaque du groupe Etat islamique (EI) contre une usine de soufre près de Mossoul (nord) ont coûté la vie à au moins deux civils, a indiqué samedi un général irakien. "Daech a fait exploser l'usine de soufre il y a deux jours et cela a provoqué la mort de deux personnes parmi les civils des villages environnants", a affirmé Qousay Hamid Kadhem, utilisant un acronyme en arabe de l'EI.

Par ailleurs, un journaliste irakien a été tué samedi alors qu'il couvrait une offensive militaire des forces de sécurité pour reprendre la ville de Mossoul au groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé la chaîne qui l'employait. Le jeune reporter, identifié comme Ali Raysan, a été tué "en couvrant la bataille" près du village d'Al-Choura, au sud de Mossoul, a précisé Al Sumaria TV dans un message diffusé sur son site internet.

Il s'agit du deuxième journaliste irakien tué en deux jours après la mort vendredi d'un employé de la télévision turkmène Ili, mortellement touché par un sniper de l'EI à Kirkouk où des affrontements sont toujours en cours.