Irak : de nouveaux soldats américains bientôt déployés

  • A
  • A
Irak : de nouveaux soldats américains bientôt déployés
Un soldat américain déployé en Irak, en 2011 (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

Quelques heures seulement après la diffusion d'une vidéo revendiquant la mort d'un journaliste américain, Barack Obama a annoncé l'envoi de 350 soldats.

L'INFO. Quelques heures à peine après la diffusion d'une vidéo revendiquant la mort d'un journaliste américain, Barack Obama a ordonné l'envoi, mardi, de 350 nouveaux soldats en Irak. Leur mission sera de protéger les locaux et le personnel diplomatiques américain, a annoncé la Maison Blanche.

"Le président a autorisé le département de la Défense à répondre à une demande du département d'Etat (l'équivalent du ministère des Affaires étrangères, ndlr.) qui réclamait environ 350 personnels militaires supplémentaires pour protéger nos bureaux et notre personnel à Bagdad", indique la présidence dans un communiqué. "Nous allons également continuer à soutenir le gouvernement irakien dans ses efforts pour contenir l'Etat islamique qui constitue une menace non seulement pour l'Irak mais pour tout le Moyen-Orient et le personnel et les intérêts américains dans cette région", poursuit la Maison Blanche.

820 soldats américains. Au total, ce seront donc 820 soldats américains qui seront déployés en Irak depuis les 15 et 30 juin, après le début de l'offensive éclair des djihadistes de l'Etat islamique en Irak, a détaille le Pentagone dans un communiqué. 405 soldats assureront dorénavant la protection des diplomates américains en Irak, a ajouté l'administration.

Pour autant, précise la présidence, ces forces supplémentaires ne sont pas envoyées pour combattre.

Début août, le président américain avait autorisé des frappes aériennes ciblées en Irak pour stopper l'avancée de l'Etat islamique, qui contrôle une partie du pays. Un sommet de l'Otan doit s'ouvrir au Pays-de-Galles, à la fin de la semaine. Barack Obama "sera en consultation cette semaine avec les alliés de l'Alliance au sujet de la prise de mesures supplémentaires contre l'EI et pour développer une coalition internationale afin de dessiner un stratégie".

Deux vidéos. Mardi, le groupe terroriste a diffusé une vidéo montrant l'otage américain Steven Sotloff. Non encore identifiée, elle revendique la décapitation du journaliste. "Je reviens Obama, et je reviens à cause de votre politique étrangère arrogante à l'encontre de l'Etat islamique", y déclare le bourreau. Au mois d'août, une première vidéo du même ordre montraitl'assassinat de James Foley, un autre otage de l'Etat islamique en Syrie.