Insémination artificielle: elle est enceinte de quadruplés à 65 ans

  • A
  • A
Insémination artificielle: elle est enceinte de quadruplés à 65 ans
@ Annegret Raunigk en 2005. JÖRG CARSTENSEN, JOERG CARSTENSEN / DPA / AFP
Partagez sur :

INSOLITE - Une Allemande de 65 ans, déjà mère de 13 enfants, a annoncé sa grossesse, qui se déroule sans encombre pour l'instant.

Une femme de 65 ans défrayait la chronique dimanche en Allemagne. Déjà mère de 13 enfants et sept fois grand-mère, Annegret Raunigk est à présent enceinte de quadruplés, selon la chaîne de télévision populaire RTL. Si sa grossesse se déroule sans encombre, cette enseignante allemande pourrait devenir cet été la plus vieille mère de quadruplés au monde, assure RTL sur son site internet.

Cette histoire insolite suscite l'intérêt de médias allemands friands de sensationnalisme: le quotidien Bild la place en une de son édition de dimanche, et RTL a prévu de diffuser lundi un entretien télévisé. Le reste de la presse allemande n'a pas obtenu d'interview avec elle.

Multiples inséminations artificielles. En dépit d'une famille déjà grande, cette Berlinoise n'a pas hésité à se rendre à l'étranger pour recourir à de multiples inséminations artificielles depuis un an et demi, afin d'exaucer le souhait de sa plus jeune fille de 9 ans, qui désirait un petit frère ou une petite sœur.

La dernière insémination a largement excédé ses espérances: les quatre ovules implantés ont tous été fécondés. Et pas question pour Annegret Raunigk d'envisager de n'en garder qu'un seul. "Cela a bien sûr été un choc pour moi (...) J'en ai parlé avec mon gynécologue qui m'a dit: 'vous avez déjà 65 ans', mais aussi: 'vous êtes encore en forme, c'est à vous de voir' (...) J'ai réfléchi et j'ai ensuite pris ma décision, que je connaissais déjà au fond de moi", a-t-elle confié à Bild.

"Je n'ai pas peur". Cette professeure d'anglais et de russe en école primaire doit prendre sa retraite cette année, mais ne se soucie ni de son âge, ni du qu'en dira-t-on. "Je n'ai pas peur. Je pars du principe que je reste en bonne santé et en forme. J'ai assez d'expérience en matière d'organisation. Cela n'est pas nouveau pour moi", a assuré à RTL la possible future mère de 17 enfants. Une telle initiative "doit être décidée pour soi-même. Et on ne devrait, à mon avis, pas trop se laisser influencer par les autres", a-t-elle ajouté.

Annegret Raunigk n'en est pas à sa première grossesse tardive. En 2005, elle avait attirée l'attention en Allemagne en accouchant de son treizième enfant, à l'âge de 55 ans. Sa grossesse actuelle est suivie par plusieurs médecins et se déroule jusqu'ici sans complication majeure.

>> LIRE AUSSI - Enceinte... de jumeaux qui ne sont pas les siens