Indépendance de l'Ecosse : les stars s'en mêlent

  • A
  • A
Indépendance de l'Ecosse : les stars s'en mêlent
@ Reuters
Partagez sur :

NOTORIÉTÉ – Le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse approche à grand pas. Et les discussions qu’il engendre en Grande-Bretagne a fait monter au créneau bien des célébrités.

En Grande-Bretagne, deux camps s’opposent, à quelques jours du référendum prévu sur l’indépendance de l’Ecosse, le 18 septembre. "Better Together", pour une Grande-Bretagne qui reste unie, face aux "Yes Scotland", partisans de l’indépendance.

A LIRE AUSSI >> A quoi ressemblerait une Ecosse indépendante ?

Pour tenter de rallier chaque fois un peu plus de monde à sa cause, les deux camps n’hésitent pas à mettre en avant les militants les plus illustres qu’ils comptent dans leurs rangs. Et à ce petit jeu, force est de constater que les membres du "tous ensemble" sont bien plus nombreux.

"Yes Scotland"

Sean Connery 1280

© Reuters


Chez les séparatistes écossais, on peut compter sur le soutien d’un ancien James Bond : Sean Connery. Né à Édimbourg, le célèbre acteur a toujours été un fervent supporter de la cause indépendantiste. Un combat inscrit dans sa peau, l’acteur s’étant fait tatouer "Scotland Forever" (L’Ecosse pour toujours) sur son avant-bras.

En mars dernier, il expliquait pourquoi, selon-lui, l’Ecosse doit quitter le Royaume-Uni. "Un ‘oui’ au référendum va attirer l'attention du monde entier", justifiait-il dans les colonnes du Sun on Sunday. "Il va y avoir un intérêt renouvelé sur notre culture et notre politique, nous donnant une opportunité sans égal de promouvoir notre héritage et notre excellence créative", avait-il encore ajouté, en se disant "particulièrement excité" par cette perspective.

Toujours dans le milieu du cinéma, le réalisateur Ken Loach (La Part des Anges, Le Vent se Lève), s’est également prononcé pour le "Oui".



Franz Ferdinand 1280

© Reuters


La scène musicale écossaise se mobilise aussi pour l’indépendance de son pays. Franz Ferdinand, le groupe devenu célèbre il y a dix ans avec son titre Take Me Out, sera la tête d’affiche "d’une soirée pour l’Ecosse", une série de concerts organisés à Édimbourg, quatre jours avant le vote crucial.



La chanteuse Amy McDonald vient tout juste d’intégrer la programmation, tandis que le groupe Mogwai, lui aussi de la partie, explique sa participation : "Nous allons avoir l’opportunité unique de monter sur la grande scène et de montrer au monde de quoi nous sommes faits". Une réponse à double-sens.



Andy Murray 1280

© Reuters


C’est un soutien à demi-mot. Un peu plus d’un an après avoir remporté le tournoi de Wimbledon, ce qui n’était pas arrivé à un Britannique depuis 1936, l’Ecossais Andy Murray s’est exprimé sur le futur référendum. S’il ne pense pas que le « oui » va l’emporter, le tennisman a annoncé qu’il défendrait les couleurs écossaises si son pays venait à quitter le Royaume-Uni.

"Better Together"

Mick Jagger 1280

© Reuters


Les célébrités britanniques à avoir rejoint la cause du "non" sont elles aussi nombreuses. Elles sont près de 200 à avoir signé une lettre proclamant "Let’s stay together", traduisez "Restons ensemble". Parmi les signataires, des grands noms : Mick Jagger, le leader des Rolling Stones, ou encore les acteurs Ewan McGregor, Helena Bonham Carter et Judi Dench.

Dernier soutien de choix à avoir rejoint la cause : Paul McCartney. L’ancien membre des Beatles entretient une relation étroite avec l’Ecosse, où il possède une grande ferme depuis les années 60. Et à qui il a dédié une chanson, "Mull of Kintyre", avec les Wings.



Paul McCartney 1280

© Reuters


"Le choix de quitter le pays que nous partageons est, bien sûr, de votre ressort", affirme tout ce beau monde dans son message. "Néanmoins, votre décisions aura un effet immense sur nous tous dans le reste du Royaume-Uni. Nous voulons vous faire savoir à quel point les liens de citoyenneté avec vous nous sont précieux, et vous exprimer notre espoir de vous voir les renouveler avec votre vote", souhaitent les partisans du "Non".



JK Rowling 1280

© Reuters


L’auteur et maman d’Harry Potter est également très engagée pour une Grande-Bretagne unie. Ainsi, JK Rowling a signé en juin dernier un généreux chèque de 1,2 million d’euro au mouvement de "Better Together". 

Des soutiens qui peuvent faire la différence. Il ne faut pas oublier de le préciser : si le référendum du 18 septembre est présenté comme consultatif, le Premier ministre britannique, David Cameron, a déjà concédé qu’il sera "déterminant". Seuls les quelque 5 millions d’Écossais seront consultés sur cette question.

Si le "non" est toujours en tête des intentions de vote, le "oui" a grandement progressé ces dernières semaines. Ainsi, les Ecossais seraient désormais 47% à être tentés par l’indépendance, quand beaucoup sont encore hésitants, selon un sondage publié par le Guardian, mardi. Acteurs, chanteurs et personnalités britanniques vont-ils influencer leur choix ? Réponse le 18.