Et l'Inde inventa le ministre du yoga...

  • A
  • A
Et l'Inde inventa le ministre du yoga...
@ REUTERS
Partagez sur :

INDE - Modi, fervent adepte du yoga dont il veut promouvoir la pratique, a désigné un ministre chargé des médecines traditionnelles et des pratiques telles que l'ayurveda et le yoga.

Dans le cadre d'un important remaniement ministériel visant à accélérer le rythme des réformes, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a officialisé dimanche les portefeuilles des 21 nouveaux ministres et secrétaires d’État. Parmi les annonces, un nouveau ministre de la Défense, mais aussi un ministre du Yoga.

Modi, strict végétarien et fervent adepte du yoga qu'il pratique quotidiennement, a désigné dimanche soir un ministre chargé des médecines et pratiques traditionnelles telles que l'ayurveda, le yoga, l'Unani, le Siddha et l'homéopathie (AAYUSH). Les médecines et pratiques traditionnelles, auparavant intégrées dans le ministère de la Santé, sont désormais un portefeuille ministériel à part entière, occupé par l'ancien ministre du Tourisme, Shripad Yesso Naik.

>> LIRE AUSSI - Inde : Narendra Modi, un "fasciste soft" ?

"Une reconnaissance mondiale" pour le yoga.  En septembre, le dirigeant nationaliste hindou avait demandé à l'ONU d'envisager l'instauration d'une journée mondiale du yoga. Lors de sa visite aux États-Unis, il avait vanté les mérites de cette discipline indienne traditionnelle avec Barack Obama.

Intervenant dimanche lors d'un congrès mondial de l'ayurdeva, médecine traditionnelle pratiquée en Inde, Modi a estimé que "le yoga avait acquis une reconnaissance mondiale pour ceux qui veulent vivre sans stress et choisissent d'avoir une approche holistique de la santé". L'ayurdeva parviendra à atteindre une reconnaissance similaire "si elle est présentée de façon correcte comme un mode de vie", a ajouté le Premier ministre indien.

Le gouvernement de Modi compte désormais 4 nouveaux ministres et 17 nouveaux secrétaires d’État, portant l'exécutif à 66 membres, dont le Premier ministre. Le nouveau ministre de la défense, Parrikar aura la lourde tâche de conduire la modernisation de l'armée indienne, et en particulier de conduire les négociations pour l'acquisition de 126 avions de combat Rafale du français Dassault, entamées en janvier 2012 et régulièrement prolongées depuis.