Incendie d'une discothèque à Bucarest: le bilan s'alourdit à 60 morts

  • A
  • A
Incendie d'une discothèque à Bucarest: le bilan s'alourdit à 60 morts
Partagez sur :

Ce drame a provoqué un mouvement de protestation sans précédent contre la classe politique roumaine, jugée responsable de la tragédie.

Le bilan de l'incendie qui a ravagé une discothèque fin octobre à Bucarest est passé à 60 morts dimanche, après le décès d'un jeune homme qui était hospitalisé en Autriche, a-t-on indiqué de source médicale.

Incendie pendant un concert de hard-rock. L'étudiant âgé de 19 ans avait été transféré le 7 novembre dans un hôpital de Vienne après une semaine de traitements à Bucarest. Quarante blessés sont encore hospitalisés en Roumanie après le drame de 30 octobre, 28 d'autres se trouvant à l'étranger. L'incendie avait éclaté dans une boîte du centre de Bucarest lors d'un concert de hard rock avec show pyrotechnique auquel assistaient environ 400 personnes. Vingt-six participants étaient décédés sur place et près de 200 avaient été blessés.

Les patrons accusés d'homicides involontaires. Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les patrons de la discothèque ne disposaient pas des autorisations pour ce genre de concert et révélé de très nombreux manquements aux règles élémentaires de sécurité. Une dizaine de personnes ont jusqu'ici été placées en détention provisoire, dont les trois patrons de la discothèque, accusés d'homicides involontaires. Ce drame a provoqué un mouvement de protestation sans précédent contre la classe politique roumaine, jugée responsable de la tragédie, entraînant la démission du Premier ministre social-démocrate Victor Ponta.