Il y a 10 ans, les attentats du 11-Septembre

  • A
  • A
Il y a 10 ans, les attentats du 11-Septembre
@ REUTERS
Partagez sur :

EN DIRECT - Suivez les événements qui ont frappé les Etats-Unis.

Archives sonores d'Europe 1, vidéos, photos : Europe1.fr vous fait revivre minute par minute la journée du 11 septembre 2001.

Partout, les mêmes images de désolation et d’apocalypse. En moins de deux heures mardi, les Etats-Unis ont été touchés dans leur chair, à travers les symboles économique, militaire et politique du pays. Quatre avions ont été détournés. Deux ont visé le World Trade Center (WTC), un troisième le Pentagone. Un quatrième avion s’est écrasé dans un champ de Pennsylvanie.

A New York, les tours jumelles ont rapidement laissé place à un amas incandescent de poussière et d'acier. Les dégâts sont énormes, le bilan humain s’annonce lourd. Dans la nuit de mardi à mercredi, les pompiers vont rester mobilisés pour déblayer et tenter de retrouver des survivants.

 14h46 à Paris, 8h46 à New York : Une tour du WTC en feu. Un Boeing d'American Airlines vient de percuter la tour nord du World Trade Center (WTC), le mythique complexe d’affaires new-yorkais. Les étages supérieurs (du 93e au 99e) s'enflamment.

Rapidement, toute la tour s’embrase :

Une fumée blanche se propage dans le ciel :

11 septembre word trade center effondrement

© National September 11 Memorial and Museum

14h52 : Accident ou attentat ? Selon les premières informations, l’appareil d’American Airlines aurait décollé de Boston à 7h59, heure de New York soit 13h59, heure de Paris. On ignore s’il s’agit d’un accident ou d’un attentat.

Les premiers secours arrivent sur place :

pompiers new york 11 septembre

© REUTERS

15h02 : Un autre avion s’encastre dans le WTC.Un deuxième avion vient de percuter, à toute vitesse, la tour sud du World Trade Center. Elle s’enflamme.

Le Boeing se fracasse entre le 77e et le 85e étage :



9h03 crash sur la tour sud du WORLD TRADE CENTERpar xuti75

15h05 : George W. Bush informé. Le président américain, en visite dans une école primaire en Floride, apprend par Andrew Card, l'un de ses conseillers, qu’un deuxième avion a percuté la tour sud du WTC. "L'Amérique est attaquée, Monsieur le président", lui dit-il. Il est 9h05 aux Etats-Unis.

George W. Bush est abasourdi :

georges bush ecole 11 septembre

© REUTERS

15h15 : Le World Trade Center évacué. Coincés dans les flammes, certains décident de sauter du haut des tours.

D’autres s’agitent aux fenêtres dans l’espoir d’être secourus :

WTC FENTRE

© REUTERS

15h17 : "On parle d’une attaque terroriste à la télévision". Mike Carey, un New-Yorkais, intervient en direct sur Europe 1. Il devait se rendre à une conférence des économistes au Word Trade Center. "A la télévision, on parle d’une attaque terroriste. C’est très grave apparemment", raconte-t-il, très ému.

"On se demande ce qui s’est passé" :

 

15h20 : Une "tragédie nationale". Après quelques minutes passées avec les élèves, le président américain annonce qu'il rentre à Washington car une "tragédie nationale" vient de se produire.

15h35 : Dick Cheney mis à l’abri. L’ordre est donné d'évacuer le vice-président de la Maison Blanche et de le conduire dans un bunker sécurisé.

15h36 : Chirac parle d’"attentats monstrueux". En direct de la faculté des métiers de Rennes, Jacques Chirac réagit aux attentats terroristes contre les Etats Unis. "C’est avec une immense émotion que la France vient d’apprendre ces attentats monstrueux qui viennent de frapper les Etats-Unis. Le peuple français est aux côtés du peuple américain", déclare le président.

15h37 : Le Pentagone visé.Nouveau crash d’un avion de ligne sur un symbole des Etats-Unis : le Pentagone. Le bâtiment héberge le ministère américain de la Défense mais également les renseignements secrets. C’est le troisième appareil à s’écraser en moins d’une heure aux Etats-Unis. Il s’agit d’un Boeing d'American Airlines, selon les chaînes américaines. Il aurait été détourné après son décollage de l'aéroport de Washington-Dulles.

08.09.11_pentagone en feu 930x620.jpg

© DR

15h42 : L’espace aérien américain fermé. Les autorités américaines de l'aviation civile décident à 9h42, heure américaine, de fermer l'espace aérien après le crash sur le Pentagone. Tous les vols sont annulés.

15h45 : La Maison-Blanche est évacuée. Tous les bâtiments officiels sont en cours d’évacuation. Les employés de la Maison-Blanche quittent l’établissement, en l’absence du président. Le Capitole est aussi vidé de son personnel.

15h48 : Le Pentagone est en feu. Le bâtiment du ministère de la Défense américain a été littéralement éventré. Une épaisse fumée blanche et des flammes s’échappent de l’édifice. Les pompiers, placés en état d’alerte, sont en cours d’intervention.

15h57 : Plusieurs blessés au Pentagone. Le ministère de la Défense, où travaillent 20.000 personnes, était en cours d’évacuation lorsque l’appareil s’est écrasé sur le bâtiment. Les autorités font état de blessés, sans toutefois évoquer de chiffre. Il y aurait également plusieurs victimes.

15h59 : La tour sud du World Trade Center s’effondre. La deuxième tour du World Trade Center vient de s’écrouler sur elle-même dans un énorme fracas. Un déluge de poussière et de débris d’acier s’étalent dans Wall Street. La tour nord du World Trade Center, percutée pourtant la première, reste, elle, debout.

16h03 : Un quatrième appareil s’écrase. Nouveau crash d’un avion aux Etats-Unis, le quatrième en une heure et quart. Cette fois, l’appareil n’emboutit pas un bâtiment mythique américain. Ce Boeing d'United Airlines vient de finir dans un champ à Shanksville, en Pennsylvanie.

 16h15 : Une partie du Pentagone s’effondre.Le bâtiment E du ministère de la Défense cède près d’une demi-heure après avoir été frappé de plein fouet par un avion.

08.09.11_pentagone detruit 930x620.jpg

© DR

16h28 : La seconde tour du World Trade Center s’écoule. 1h42 après avoir été percutée par le premier avion, la tour nord du World Trade Center vient de s’effondrer sur elle-même, dans un amas de poussière et de cris d’horreur. Une épaisse fumée blanche recouvre tout le quartier.

16h49 : Les avions identifiés. On en sait plus sur les quatre appareils qui ont terminé leur trajectoire dans les tours du World Trade Center, dans le Pentagone ou encore en Pennsylvanie. Le premier avion à s’être encastré dans l’une dans tours du World Trade Center est le vol 11. Il a décollé de Boston en direction de Los Angeles. Le deuxième crash, dans la tour sud du WTC, a été causé par un appareil parti de Boston pour Los Angeles. Il portait le numéro 175. Quant à l'appareil portant le numéro de vol 77, il a détruit une partie du Pentagone, après avoir décollé de Dulles pour Los Angeles. Enfin, le vol 93 est le dernier à s’être écrasé, en Pennsylvanie. Il est parti de Newark et devait atterrir à San Francisco.

16h57 : "Le World Trade Center a disparu". Un restaurateur, dont l’établissement est situé à 400 mètres du Word Trade Center, constate, sans encore réaliser, que les deux tours ne sont plus là. "On a vu la première tour tomber, puis la deuxième. (…) On a vu des gens sauter par la fenêtre", confie le commerçant, encore très choqué.

"Je crois que le plus grave est à venir" :

 

17h02 : Manhattan est évacué. Les autorités demandent à toutes les personnes présentes dans le nord de New York de quitter les abords de Wall Street. Le siège des Nations Unies est évacué à son tour.

17h15 : Fermeture de Wall Street. La Bourse de New York ferme à 11h15, heure américaine, avec près de six heures d’avance.

17h16 : Plus d’avion dans le ciel américain. Une heure et demie après la clôture de l’espace aérien des Etats-Unis, il est entièrement vidé.

17h18 : American Airlines confirme la perte de ses avions. La compagnie aérienne américaine indique que deux de ses avions se sont écrasés mardi. Il y avait à leur bord, au total, 150 passagers et membres d’équipage.

17h30 : Un appel au don du sang est lancé. Les hôpitaux de New York et de Washington sont en pénurie de sang. Ils appellent au don.

17h51 : Jospin veut "tirer les conséquences de cette situation". Le Premier ministre français s’adresse à la nation, depuis Matignon, pour la première fois depuis la tragédie qui a frappé les Etats-Unis. Lionel Jospin exprime sa "solidarité profonde à l’égard du peuple américain", avant d’ajouter que la France doit "tirer les conséquences de cette situation".

"Mon premier sentiment est celui d’une émotion profonde" :

17h59 : United Airlines communique à son tour. La compagnie américaine confirme le crash de deux de ses avions, avec au total 110 personnes à bord.

18h03 : Aucun bilan possible. L’effondrement des tours rend impossible l’établissement d’un bilan, même provisoire, du nombre de victimes. Il pourrait y avoir plusieurs milliers de blessés et plusieurs centaines de morts.

18h05 : "C’était comme un film". Une habitante de New York raconte la matinée qu’elle a vécue au micro d’Europe 1. "On a vu un avion immense qui venait à toutes forces sur l’autre immeuble. (…) On a vu le premier immeuble tomber. Il y avait des milliers de personnes qui couraient. Et le deuxième… Maintenant, il n’y a que de la fumée", témoigne-t-elle, bouleversée.

"Je suis sous le choc" :

19h04 : George W. Bush parle de "lâches responsables". Dans un message enregistré aux alentours de 13h aux Etats-Unis, le président américain estime que "la liberté a été attaquée". Il promet de "traquer et punir les lâches responsables" de ces attaques. George W. Bush place les forces armées en "état d'alerte maximum". Il a été évacué un peu plus tôt en Louisiane.

19h27 : L’urgence décrétée à Washington. Le maire de Washington, Anthony Williams, décrète "l’état d’urgence dans la capitale". La ville est désertée : tous les magasins ont fermé peu à peu, il n’y a pas un chat dans les rues.

19h44 : L’armée déployée à New York. Deux porte-avions et cinq bateaux de la Marine sont postés aux portes de New York.

19h51 : Scène apocalyptique à Manhattan. Plusieurs heures après l’effondrement des deux tours, la poussière et les gravas ont envahi le quartier. Très peu de New-Yorkais s’y aventurent.

scene apocaliptique new york 11 09

© DR

21h04 : Une passagère a prévenu son mari. CNN a recueilli le témoignage du mari de l’une des victimes d’un des crashs. Il s’agit de l’une des passagères de l’avion qui a foncé droit sur le Pentagone. L’homme raconte à la chaîne américaine avoir eu sa femme, Barbara Olson, à plusieurs reprises en plein vol. Il confie que son épouse lui aurait raconté que l’appareil a été détourné.

21h20 : La tour numéro 7 du WTC s’écroule. Le bâtiment numéro 7 du World Trade Center, un immeuble de 47 étages voisin des tours sud et nord, s'effondre à son tour.

L’effondrement n’a duré que quelques secondes :

21h35 : Al-Qaïda responsable ? Un responsable américain évoque la piste du groupe terroriste Al-Qaïda. A sa tête, figure Oussama Ben Laden. Le Saoudien est tenu pour responsable des attentats à la bombe dirigés contre les ambassades américaines de Nairobi au Kenya et de Dar es Salam en Tanzanie en 1998. Le gouvernement américain a mis sa tête à prix pour 5 millions de dollars.

22h00 : Bush va s’adresser à la Nation. Les chaînes de télévision américaines annoncent que le président des Etats-Unis va prendre la parole à 20h30, heure américaine, soit 2h30, heure française.

22h24 : Les premières images amateurs diffusées.CNN diffuse la vidéo d’un médecin qui a été pris dans le nuage de poussière lors de l’effondrement d’une des deux tours du World Trade Center. Le Dr Mark Heath, qui a dû mal à réaliser qu’il est encore en vie, tente de retrouver des survivants. Il s’avance là où quelques minutes plus tôt se tenaient les deux mythiques tours du World Trade Center.

"Je vais essayer de trouver des gens que je peux aider" :

00h54 : Bush de retour à la Maison-Blanche. Le président américain réintègre sa résidence officielle.

01h44 : 200 pompiers morts ? Selon un premier bilan, 200 pompiers de New York sont décédés. 78 policiers sont portés disparus.

02h11 : Les opérations de secours se poursuivent. La nuit tombe sur New York. Les sauveteurs avancent, épuisés, au milieu des débris pour tenter de retrouver des survivants.

POMPIERS OK

© DR

02h30 : Bush dénonce des "actes terroristes délibérés". Depuis la Maison-Blanche, le président américain s’adresse à ses compatriotes. "Aujourd'hui, nos concitoyens ont été attaqués dans une série d'actes terroristes meurtriers et délibérés (…) Des milliers de vies ont soudainement pris fin par les actes ignobles et maléfiques de la terreur. Ces massacres ont été planifiés pour précipiter notre Nation dans le chaos", assure George W. Bush. Le président américain promet d'en trouver les responsables et indique que Washington ne fera pas de différence entre les terroristes qui ont "commis ces actes" et ceux "qui les hébergent".

"Aucun de nous n'oubliera ce jour" :

> Où vous étiez le 11 septembre 2001 ? Racontez-nous sur notre carte spéciale 11-Septembre.