Il veut retrouver le corps de Ben Laden

  • A
  • A
Il veut retrouver le corps de Ben Laden
@ Capture d'écran ABC
Partagez sur :

Le chercheur d’épaves Bill Warren partira à la recherche de sa dépouille, ensevelie en mer.

L’Américain Bill Warren pourrait-il devenir une épine dans le pied de l’armée américaine ? Ce célèbre chercheur d’épaves, souvent décrit comme excentrique, est bien décidé à partir à la recherche du corps d’Oussama ben Laden, jeté dans la mer dans les 24 heures qui ont suivi sa mort, le 2 mai dernier, révèle le New York Post. L’objectif de sa mission est clair : photographier, filmer et faire un test ADN sur le corps de l’ancien chef d’Al-Qaïda.

Prouver sa mort

Ce Californien, âgé de 59 ans, a expliqué qu’il regrettait qu’aucune photo d’Oussama Ben Laden mort n’ait été diffusée au grand public. En effet, seuls Barack Obama et des membres du Congrès américain ont pu visionner la preuve de son décès.

"L'administration américaine aurait dû publier une photo, comme nous l'avons fait pour Billy the Kid, Dillinger ou Saddam Hussein", estime le plongeur. "J’ai une amie russe, elle me dit que là-bas, dans les cercles d’intelligence, ils ne croient pas que Ben Laden soit vraiment mort".

"Je le fais pour le monde"

C’est pourquoi Bill Warren a décidé de sillonner la mer d’Arabie pendant deux semaines au mois de juillet. L’homme a un CV bien garni en matière de plongée sous-marine, puisqu’il a découvert pas moins de 200 épaves de bateaux tout au long de sa carrière.

«Je le fais parce que je suis un Américain patriote, qui veut connaître la vérité. Je le fais pour le monde », assure-t-il. Un amour de la patrie qui lui coûtera pas moins de 400.0000 dollars (280.000 euros). Parmi ses frais, la location d’un bateau en Inde à 10.0000 dollars la journée (7.000 euros), et 1.000 dollars (700 euros) la location quotidienne d’un petit sous-marin, semblable à celui utilisé pour explorer l’épave du Titanic, affirme CBS dans un reportage.

Mais, d’après des spécialistes interrogés par Slate.com, retrouver la dépouille d’Oussama Ben Laden serait mission presque impossible. La mer d’Arabie serait trop vaste, et les systèmes de sonars auraient de grandes difficultés à localiser précisément, et à distance, quelque chose d’aussi petit qu’un corps.

La chaîne d’informations CNN a consacré un sujet à cette mission :

L’armée pourrait ne pas apprécier

Reste que l’initiative de ce chercheur ne devrait pas être du goût de l’armée américaine, dont l’initiative d’enfouir le corps d’Oussama ben Laden dans la mer avait été très critiquée. De nombreux musulmans s’étaient insurgés contre cet acte, pourtant présenté par l’administration Obama comme une pratique respectant leur rite.

Mais Bill Warren ne semble pas impressionné par les pressions qu’il pourrait subir de la part de l’US Army. "C’est très sérieux, ça n’est pas une blague", assure-t-il, affirmant détenir des informations précises sur l’endroit où le corps a été jeté à la mer. Selon lui, la dépuille serait "en bon état" et "dans un sac, lesté par 200 livres (90 kg, ndlr) de plomb".