Il faudra payer pour voir Benoît XVI

  • A
  • A
Il faudra payer pour voir Benoît XVI
@ REUTERS
Partagez sur :

Les messes du pape, au cours de son voyage en Grande-Bretagne en septembre, seront payantes.

Comme pour la tournée mondiale d’une rock star, il faudra ouvrir sa bourse pour assister aux messes du pape en Grande-Bretagne du 16 au 19 septembre. Le budget de la visite papale fait polémique outre-Manche.

La messe la plus coûteuse sera celle organisée le dimanche 19 septembre à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre. Les pèlerins devront s'acquitter de 25 livres, soit 30 euros, afin notamment de couvrir les frais de voyage en bus et de location du site. Ils recevront le "balluchon du pèlerin", un petit sac comprenant les instructions pour se rendre à l'évènement, un CD commémoratif et une carte postale, a indiqué une porte-parole de l'Eglise catholique d'Angleterre et du pays de Galles. Au total 70.000 billets seront proposés aux pèlerins, selon l'agence italienne Ansa.

Susan Boyle en guest star

Les pèlerins moins fortunés pourront se consoler avec la messe célébrée le 16 septembre à Glasgow, en Ecosse, qui est proposée à 24 euros. Pour cette somme, ils auront le privilège d'entendre la chanteuse Susan Boyle, découverte par l'émission Britain's got talent. Avec le billet, ils recevront un kit contenant notamment un CD sur le voyage papal et un livre de prières.

La contribution pour la veillée organisée à Hyde Park à Londres le 17 septembre, pendant laquelle le trio de curés The Priests se produira en concert devant 130.000 personnes, a été abaissée à 5 livres, contre 10 livres annoncés initialement, mais ne comprend plus de carte de transport.

Les pèlerins désargentés exemptés

Pour le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, cité par le quotidienIl Corriere della Sera, il s'agit d'"une simple contribution aux dépenses générales". Avant de préciser : "Ceux qui ne pourront pas se le permettre en seront exemptés". Il n'indique pas toutefois de quelle manière les pèlerins désargentés pourront justifier de leurs finances mal en point.

Le budget de la visite papale, qui selon la presse britannique devrait s'élever à environ 27,4 millions d'euros, fait polémique en Grande-Bretagne, où le gouvernement y consacrera 12 à 14,5 millions d'euros en plus des frais de police et de sécurité.