Hospitalisations dans le sud de l'Angleterre : l'anti-terrorisme associé à l'enquête

  • A
  • A
Hospitalisations dans le sud de l'Angleterre : l'anti-terrorisme associé à l'enquête
Les agents du contre-terrorisme travaillent conjointement avec la police du comté de Wiltshire sur l'incident d'Amesbury. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Après l'hospitalisation de deux personnes exposées à une "substance inconnue", la police anti-terroriste britannique a été associée mercredi à l'enquête.

La police anti-terroriste britannique a été associée mercredi à l'enquête ouverte après l'hospitalisation de deux personnes exposées à une "substance inconnue" et retrouvées inconscientes à Amesbury, ville du sud de l'Angleterre voisine de Salisbury, où l'ex-espion russe Sergueï Skripal avait été victime d'une tentative d'empoisonnement en mars.

Une intervention "procédurale". "Étant donné les récents événements à Salisbury, les agents du contre-terrorisme travaillent conjointement avec la police du comté de Wiltshire sur l'incident d'Amesbury", a déclaré Scotland Yard dans un communiqué. Un porte-parole a expliqué que cette intervention était "procédurale" en raison de la présence d'une substance inconnue.

"Dans un état critique". Le mystère entourait mercredi ces hospitalisations. Les deux patients "sont dans un état critique" et "reçoivent un traitement pour une exposition présumée à une substance inconnue à l'hôpital de Salisbury", a précisé la police du comté de Wiltshire qui dit considérer l'événement comme un "incident majeur". Les deux personnes, un homme et une femme, toutes deux quadragénaires, ont été retrouvées inconscientes samedi 30 juin dans une habitation d'un quartier résidentiel de la ville.