Hollande et Merkel présentent un plan pour la paix en Ukraine

  • A
  • A
Hollande et Merkel présentent un plan pour la paix en Ukraine
@ AFP
Partagez sur :

Le président a annoncé dans sa conférence de presse qu'il se rendrait en Ukraine avec Angela Merkel dès jeudi après-midi.

L'info. François Hollande et Angela Merkel ont présenté jeudi à Kiev et vendredi à Moscou un plan de paix pour l'Ukraine, a annoncé François Hollande jeudi, lors de sa conférence de presse semestrielle. Il s'agit de la plus importante tentative diplomatique pour sortir l'Ukraine de la crise, après dix mois d'un conflit qui a provoqué la mort de plus de 5.000 personnes. 

"En Ukraine, c'est la guerre. Des civils sont tués chaque jour", a affirmé François Hollande. "Des sanctions ont été prononcées. Nous avons pu faire accomplir des progrès, qui n'ont pas tenu face au rapport de force", a poursuivi le président. A l'issue de la rencontre avec les dirigeants français et allemand, la présidence ukrainienne s'est dit optimiste, exprimant que les pourparlers "laissent espérer un cessez-le-feu". Reste à connaître la position de Vladimir Poutine.

>> Retrouvez toutes les annonces de François Hollande pendant la conférence en cliquant ici

En Ukraine jeudi, en Russie vendredi. "J'ai décidé de prendre une nouvelle initiative : avec Angela Merkel, nous partirons à Kiev cet après-midi pour faire une nouvelle proposition sur le conflit lui-même, fondé sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Je discuterai cet après-midi avec le président Porochenko aujourd'hui, et vendredi avec le président russe", a annoncé François Hollande, affirmant que la politique et la diplomatie devaient reprendre "leurs droits". Une annonce immédiatement soutenue par l'Otan : "Il est très important que nous comprenions que la situation en Ukraine est très grave", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. 



La France ne fournira pas d'armes. "L'option de la diplomatie ne peut être prolongée indéfiniment", a toutefois ajouté le président français, marquant par ailleurs sa différence avec les Etats-Unis: "la France ne rentre pas dans le débat sur la fourniture des armes à l'Ukraine". 

>> LIRE AUSSI - Ukraine : pourquoi le conflit repart de plus belle

L'initiative des dirigeants européens intervient en effet  au moment où le secrétaire d'Etat américain John Kerry se trouve à Kiev pour discuter avec les autorités pro-occidentales de l'opportunité de livraisons d'armes à l'Ukraine. L'objectif des discussions est de renverser la situation sur le terrain, où l'armée ukrainienne est en très mauvaise posture face à des rebelles prorusses au moral regonflé par l'enchaînement des victoires militaires. Pour faire face, Kiev réclame depuis des mois aux Occidentaux de lui fournir des armes pour se défendre.