Hollande et Lagarde, seuls Français parmi les 100 personnalités les plus influentes

  • A
  • A
Hollande et Lagarde, seuls Français parmi les 100 personnalités les plus influentes
Christine Lagarde et François Hollande figurent parmi les personnalités les plus influentes de 2016.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le magazine Time a publié la liste 2016 des personnalités les plus influentes du monde. Parmi elles, François Hollande et la patronne du FMI, Christine Lagarde.

Ils figurent aux côtés de Leonardo DiCaprio, Caitlyn Jenner, Barack Obama ou du pape François. François Hollande et Christine Lagarde, les deux seuls Français, font partie des 100 personnalités les plus influentes de 2016, selon la liste publiée jeudi par le magazine Time.

Christine Lagarde, une "pionnière". La liste n'est pas un classement, mais un mélange éclectique de célébrités internationales et de personnes moins connues, qui selon le magazine ont "toutes une leçon à enseigner". "D'une façon ou d'une autre, elles incarnent toutes une avancée." Ces 100 personnes sont déclinées en cinq catégories, "pionniers", "géants", "artistes", "icônes" et "leaders". C'est dans cette dernière que les deux seuls Français de la liste figurent. Pour chaque personnalité nommée, un court portrait est écrit, bien souvent par des non-journalistes. C'est la présidente de la Fed, la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, qui s'est chargée de celui de la directrice du FMI. Christine Lagarde y est qualifiée de "pionnière", un "leader charismatique et respecté", "la première femme à diriger une organisation mondiale majeure". Janet Yellen y salue par ailleurs ses "efforts pour stabiliser l'économie grecque". 

Hollande applaudi par BHL. Plus qu'un portrait de François Hollande, le philosophe français Bernard-Henri Lévy s'est permis d'écrire une ode à ses talents de chef militaire, citant tour à tour son leadership dans la lutte contre le terrorisme en Afrique et son rôle dans le conflit ukrainien. Mais ce qui semble le plus susciter l'admiration de BHL, c'est bien la tentative d'intervention militaire en Syrie. "Si Obama n'avait pas tout stoppé, le monde serait peut-être différent", plaide-t-il. Pour le philosophe, le président français est "l'un des premiers à avoir compris la menace idéologique, politique et stratégique qu'est le terrorisme djihadiste". Peu importe la défiance du peuple français à l'égard du chef de l'Etat sur la politique intérieure, François Hollande est "un grand leader". BHL l'assure : "Ce n'est pas une opinion. C'est un fait". Voilà qui devrait faire plaisir à François Hollande.