Hitler le végétarien et sa "goûteuse" Margot

  • A
  • A
Hitler le végétarien et sa "goûteuse" Margot
@ Max PPP
Partagez sur :

Une Allemande de 95 ans était chargée de tester tous les plats du "Führer", rapporte le Daily Mail.

Margot Woelk 930

© The Times

L'INFO. Elle était en quelque sorte le "palais" d'Adolf Hitler. Sauf qu'il ne s'agissait pas d'évaluer les compétences culinaires du Reich mais de vérifier qu'il n'y avait pas de poison dans les aliments consommés par le "Führer". Margot Woelk était l'une des goûteuses de l'ancien chancelier du Reich, comme le révèle le Daily Mail.

Dans la "tanière" d'Hitler. L'histoire de cette Allemande de 95 ans avec le dictateur démarre en 1942. Son appartement à Berlin bombardé, elle s'enfuit chez sa belle-mère, dans l'est de la Prusse, à Gross Partsch très exactement tandis que son mari, lui, est au front. Margot Woelk est rapidement capturée par les SS, raconte Le Point, et est envoyée dans le QG d'Adolf Hitler, surnommée la "tanière du loup".

Hitler au "Wolf's lair" en 1945 :

La crainte du poison. Elle n'est pas la seule à assumer ces fonctions de goûteuses. D'autres femmes sont contraintes de tester les aliments, en sachant que, chaque jour, elles peuvent être empoisonnées. "J'étais effrayée", assure-t-elle au Daily Mail. "Si la nourriture était empoisonnée, je ne serai plus là aujourd'hui. Nous étions forcées. Nous n'avions pas le choix", raconte cette rescapée. Signe de la paranoïa du dictateur, les goûteuses étaient au nombre de douze à proximité de ce "bunker". 

Le déroulé du repas du chef était bien huilé. "Entre 11 heures et midi, nous testions la nourriture et ensuite la nourriture était envoyée dans le QG ", raconte cette Allemande de 95 ans. Par mesure de précaution, les SS attendaient une heure afin de vérifier que le poison ait fait effet dans l'organisme.

hitler bandeau 930

© Max PPP

Hitler, le végétarien. En cette période "risquée" pour sa vie, pas question pour Adolf Hitler de se laisser aller en consommant de la charcuterie ou du poisson. Il  avait une alimentation 100% végétarienne. "Uniquement des produits frais, des asperges, des petits poix, des poivrons, du riz et des salades", détaille Margot Woelk. Lui-même s'interdisait l'alcool depuis l'âge de treize ans et ses convives n'avaient pas le droit de fumer en sa présence.

>>> A lire : Hitler a protégé un juif... jusqu'en 41

reich hitler 930

© Max PPP

Sa fuite. Jusqu'en juillet 1944 et l'attentat organisé par un officier allemand contre Adolf Hitler, Margot vivait en dehors du QG avec sa belle-mère. Ensuite, la sécurité va être renforcée et elle est soumise à l'isolement dans une école. A ce moment-là, elle n'avait droit qu'à de rares visites le week-end sous la surveillance des SS.

Lorsqu'Hitler abandonne ce bunker en novembre 1944, après 800 jours d'enfermement, un officier allemand aide Margot à s'enfuir. Elle parvient à rejoindre Berlin grâce au "train de Goebbels". Les autres goûteuses ont toutes été fusillées par les Russes, selon elle. En 1946, elle retrouve son époux qu'elle avait quitté quatre ans auparavant et qu'elle présumait mort. Tous les deux ont pu rester ensemble jusqu'à la mort de celui-ci en 1990. 

Obama a encore un goûteur. Joseph Staline, en URSS, avait aussi son goûteur. Il s'agissait d'un certain Spiridon, le futur grand-père de Vladimir Poutine, rapporte Le Point. Et ce métier est loin d'être tombé en désuétude. Barack Obama, le président américain, a également un goûteur qui n'est autre qu'agent des services secrets. Ce "palais" s'est même rendu en juin 2009 à Paris, dans le restaurant "La Fontaine de Mars" où toute la famille Obama a dîné.