Herman Cain jette l'éponge

  • A
  • A
Herman Cain jette l'éponge
Herman Cain a jeté l'éponge samedi soir devant ce qui devait être son QG de campagne. Sa femme était à ses côtés.@ REUTERS
Partagez sur :

Accusé de harcèlement sexuel, il ne briguera pas l'investiture du parti républicain.

Coup de tonnerre samedi soir Outre-Atlantique : Herman Cain, l'ancien favori surprise du camp républicain a renoncé à être candidat à Atlanta devant ce qui devait être son siège de campagne. "Je suspends ma campagne présidentielle à cause des incessantes diversions qui ne cessent de me blesser ainsi que ma famille", a déclaré l'homme politique de 65 ans, connu pour avoir fait fortune dans les pizzas. 

Accusé de harcèlement sexuel et d'adultère

Herman Cain ne briguera donc pas l'investiture de son parti pour l'élection présidentielle américaine de 2012. Et l'ex-candidat à la primaire républicaine n'a pas fait mystère, samedi soir, des raisons de sa défection : sa campagne est perturbée depuis plusieurs semaines par des accusations de harcèlement sexuel et d'adultère.    

"En paix" avec sa conscience

Des accusations "fausses et non prouvées", a assuré l'ex-candidat noir-américain qui s'est dit "en paix" avec sa conscience. Herman Cain a ajouté qu'il ferait connaître le nom du candidat ayant sa préférence pour la présidentielle de 2012. "Ce ne sera pas Barack Obama", a t-il cru bon de préciser.   

Ces accusations explosives combinées à des lacunes grossières en politique étrangère, avaient jeté un froid dans le camp républicain. Le dernier sondage qui doit être publié samedi soir mené dans l'Iowa où doit se dérouler le 3 janvier la première consultation dans le processus des primaires républicaine ne lui donne que 8% des soutiens comparativement à 23% fin octobre.