Harvard révoque les admissions d'étudiants à cause de messages privés sur Facebook

  • A
  • A
Harvard révoque les admissions d'étudiants à cause de messages privés sur Facebook
Les étudiants auraient dû entrer à l'université d'Harvard à la rentrée pour en sortir en 2021.@ HAFIZUR RAHMAN / AFP
Partagez sur :

L'université a pris la décision d'écarter certains dossiers d'étudiants après avoir pris connaissance de conversations dans des groupes privés sur Facebook.

Ils devaient y faire leur entrée. Mais Harvard en a décidé autrement. Dix futurs étudiants qui auraient pu être diplômés en 2021 ont été écartés de l’université très réputée de l'agglomération de Boston, relève BFMTV. Dans deux groupes Facebook et notamment sur l'un d'eux intitulés "Harvard memes for horny bourgeois teens" ("Mèmes de Harvard pour des ados bourgeois et chauds"), ils avaient notamment plaisanté au sujet d'agressions sexuelles ou de l'Holocauste.

"Certains mèmes et des images se moquaient d'agressions sexuelles, de l'Holocauste et de la mort d'enfants. Quelques messages plaisantaient sur le fait que l'abus sexuel d'enfants pouvait s'avérer être excitant, tandis que d'autres visaient des ethnies ou groupes raciaux spécifiques. Quelqu'un a ainsi qualifié l'hypothétique pendaison d'un enfant mexicain 'piñata time'", explique le Crimson, journal officiel de l'université.

De futurs étudiants, inscrits sur les deux groupes, ont fait valoir que les conversations étaient au départ bien intentionnées, avant de dériver. Selon les témoignages, les fondateurs du groupe le plus controversé auraient incité les futurs étudiants à écrire des messages provocants. Plusieurs témoins, contactés par le site américain BuzzFeed, ont indiqué que les personnes incriminées regrettaient d'être "allées trop loin". La décision divise dans le pays.