Haïti : les Etats-Unis en première ligne

  • A
  • A
Haïti : les Etats-Unis en première ligne
Partagez sur :

La coordination de l'aide humanitaire en Haïti est assurée par les Etats-Unis. Une mission difficile, qui provoque des tensions.

Après le séisme de la semaine dernière, les autorités haïtiennes, dont la présidence a été déplacée dans un commissariat proche de l'aéroport, ne peuvent gérer seules le chaos qui règne sur place. La coordination de l'aide humanitaire a donc été confiée aux Etats-Unis, qui ont officiellement pris le contrôle de l'aéroport de Port-au-Prince, et gèrent l'acheminement des vivres et du matériel sanitaire.

L'ancien président américain Bill Clinton et émissaire particulier de l'ONU pour Haïti se rend lundi dans le pays afin d'acheminer de l'aide humanitaire et de rencontrer les autorités. Le président américain Barack Obama a également ordonné dimanche la mobilisation des réservistes pour participer à des missions humanitaires en Haïti, où les Etats-Unis ont déjà envoyé plus de 10.000 hommes.

Samedi, un vol humanitaire français apportant un hôpital de campagne a été dérouté vers Saint-Domingue, faute de place dans le petit aéroport d'Haïti, ce qui aurait provoqué une tension entre les équipes françaises et américaines de secours. Claude Guéant, invité dimanche du Grand rendez-vous Europe 1 - Le Parisien/Aujourd’hui en France, sur Europe 1, a indiqué que la prise en main par les Etats-Unis de l'aide internationale est "tout à fait heureuse". Il s’est montré solidaire et rassuré.

"Le temps n’est pas à la rivalité entre les pays concernant les secours. Il faut que chacun participe à la reconstruction d’Haïti. Il est clair que l’administration haïtienne n’est en mesure de coordonner l’aide. Les Etats-Unis font un effort considérable, on en a besoin", a assuré le secrétaire général de l'Elysée.

Le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet, de retour d’Haïti, a également raconté lundi sur Europe 1, cet incident franco-américain.

Quelque 4.200 militaires américains sont déjà sur place et 6.300 troupes supplémentaires doivent les rejoindre lundi. Leur mission est de tenter de retrouver d'éventuelles victimes sous les décombres, de soigner les personnes qui en ont besoin, de distribuer l'aide humanitaire et d'évaluer les dégâts. Un navire-hôpital américain est attendu jeudi avec 600 personnels médicaux à son bord.

Si les Etats-Unis ont pris la tête de l'aide en Haïti, l'Union Européenne compte annoncer des engagements financiers pour la reconstruction du pays. Une réunion des ministres européens de la diplomatie de l'UE est prévue lundi. L'union appellera à une conférence internationale sur le sujet, et montrera sa "volonté de travailler sur les besoins immédiats du pays mais aussi sur l'avenir et la reconstruction", a indiqué la porte-parole de la présidence espagnole de l'UE à Bruxelles, Cristina Gallach, dimanche.

> L'insécurité monte à Haïti

> Entre 40.000 et 200.000 morts en Haïti