Guépard, requin, python : les chiffres du massacre

  • A
  • A
Guépard, requin, python : les chiffres du massacre
@ MAXPPP
Partagez sur :

C'EST LA JUNGLE - Plus de 11.000 espèces sont aujourd'hui menacées dans le monde. La faute, entre autres, à l'intensification du braconnage.

LES DONNÉES. Qu'ont en commun le guépard, le grand requin-marteau et le python birman ? Tous figurent sur la liste des espèces menacées dans le monde, selon l'Union mondiale pour la nature. Et ce qui menace ces espèces, c'est notamment le braconnage, sujet d'une grande conférence organisée jeudi à Londres pour lutter contre le trafic des animaux. Le but : tenter de mettre fin à ce massacre. Car la situation est alarmante. La preuve en cinq chiffres.

11.212. C'est le nombre d'espèces animales actuellement menacées dans le monde, sur les 53.267 espèces de vertébrés et d'invertébrés recensés par l'UICN. Le braconnage augmente évidemment les risques pour certaines espèces, comme les éléphants, les rhinocéros ou encore le pangolin de Chine, recherchés à des fins médicinales.

Les tortues de mer figurent sur la liste des espèces menacées (REUTERS)

Un mammifère sur quatre. Tous les animaux ne sont pas égaux face au risque d'extinction : un oiseau sur huit est menacé, contre une espèce de mammifère sur quatre et plus d'un amphibien sur trois.

En 2013, plus de mille rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud. (e1default)

43%. Malgré les lois et les conventions internationales, le braconnage, très lucratif, atteint des sommets. Pour le rhinocéros en Afrique, il a ainsi augmenté de 43% entre 2011 et 2012. Le commerce de cet animal est pourtant interdit depuis 1977. En 2013, plus de mille rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud, soit 77 de plus qu'en 2007. Il faut dire qu'une corne de rhinocéros se négocie aujourd'hui plus cher que l'or, à des prix atteignant 40.000 euros le kilo.

Moins de 500.000. Les éléphants ne sont pas épargnés. Il n'en reste aujourd'hui plus que 500.000 en Afrique, contre plusieurs millions au milieu du XXe siècle. Ils subissent la destruction de leur environnement, mais eux aussi sont les victimes d'un braconnage accru, car la demande est forte en Asie et au Moyen-Orient. Le commerce mondial de l'ivoire a beau être prohibé depuis 1989, le trafic a malgré tout doublé depuis 2007, et même plus que triplé depuis 1998.

Les éléphants sont victimes d'un braconnage accru. (REUTERS)

100 millions. Le braconnage se pratique aussi sur l'eau. Chaque année, environ 100 millions de requins sont ainsi tués, selon l'organisation onusienne pour l'alimentation et l'agriculture, qui estime que 90% de la population a disparu en seulement un siècle. Résultat, en 2013, la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, a décidé de réguler le commerce planétaire de cinq espèces de requins. Les ailerons de requins sont un commerce lucratif, estimé par les associations à plus de 480 millions de dollars par an.

sur le même sujet, sujet,

VIDÉO - Seah Shepherd à la chasse aux baleiniers

PROTECTION DES ESPÈCES - La victoire de la panthère de l'Amour

LE CHIFFRE - Et si l'éléphant d'Afrique disparaissait ?