Grippe A : l'Italie pourrait faire vacciner ses footballeurs

  • A
  • A
Grippe A : l'Italie pourrait faire vacciner ses footballeurs
Partagez sur :

Une réunion sur cette question doit avoir lieu vendredi, en présence du ministre de la Santé qui commence à prendre la menace au sérieux.

L’annulation très controversée dimanche de la rencontre OM-PSG, émaillée d’incidents entre supporters, a-t-elle fait réfléchir de l’autre côté des Alpes ? Une réunion doit en tout cas se tenir vendredi entre le ministre de la santé italien et le président de l’Association des médecins sportifs du football. Objet de ce rendez-vous : une possible campagne de vaccination des joueurs contre la grippe A, selon les informations dévoilées par l’agence de presse EFE.

Les footballeurs pourraient ainsi être considérés comme des patients à vacciner en priorité contre le virus H1N1, de la même façon que les médecins ou les femmes enceintes par exemple. Les arbitres pourraient aussi être concernés.

Le vice-ministre italien de la Santé, Ferrucio Fazio, avait dans un premier temps repoussé ce projet défendu par les médecins spécialisés et le Comité olympique italien. Mais il pourrait être en train de changer d’avis. Il a ainsi d’ores et déjà annoncé la vaccination de tous les athlètes de son pays qui participeront aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver en 2010.

Le monde du sport n’est pas épargné par la grippe A avec des cas qui ont la particularité de faire la une des journaux. En Angleterre, des joueurs des Blackburn Rovers et de Bolton ont annoncé au cours des derniers jours avoir été contaminés. Au Canada, c’est le gardien de l’équipe de hockey de L’Avalanche du Colorado qui a dû être écarté pour cause de grippe A.

En France, les joueurs du PSG ont tous été traités au Tamiflu depuis samedi et ont été placés en quarantaine. Giuly, Clément et Sakho, qui avaient contracté le virus de la grippe H1N1, et leurs coéquipiers ont cependant repris le chemin de l’entraînement mercredi. Sans masque et en présence de public.