Grèce: 2 militants d'extrême-droite tués

  • A
  • A
Grèce: 2 militants d'extrême-droite tués
@ Reuters
Partagez sur :

Des hommes à moto ont ouvert le feu devant un local du parti néonazi Aube dorée.

Deux membres du parti grec Aube dorée ont été abattus devant le siège social de la formation d'extrême droite vendredi à Athènes laissant craindre une reprise des violences politiques en Grèce. Les victimes, deux hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été tués par des agresseurs circulant en voiture qui ont réussi à prendre la fuite. Un troisième homme a été blessé dans la fusillade qui s'est produite dans une rue fréquentée de la capitale grecque à l'heure de pointe d'après la police.

Des policiers du service antiterroriste se sont dépêchés sur l'avenue centrale de la banlieue Néo Iraklio, où l'incident a eu lieu et ont bouclé le quartier. La personne blessée a aussitôt été hospitalisée. On sait, par contre, que les victimes sont âgées de 20 et 23 ans, précise le parti sur son site internet.

Un contexte particulier. L'incident intervient quelques semaines après l'inculpation de six députés d'Aube dorée pour participation à "une organisation criminelle" dans le cadre d'une offensive contre ce parti lancée après la mort d'un musicien antifasciste par un de ses membres.

Plus de 10.000 personnes s'étaient réunies à Athènes fin septembre, pour une marche en direction du siège du parti d'extrême droite représenté à l’Assemblée, pour dénoncer le meurtre par un partisan de cette formation d'un rappeur antifasciste. Outre la capitale, des manifestations avaient eu lieu dans une dizaine de villes, dont Salonique, deuxième ville du pays.

sur le même sujet

Grèce : Aube dorée privé de fonds publics
PORTRAIT - Aube dorée : le "Führer" grec arrêté
Vent de colère contre l'Aube dorée