Grande-Bretagne : une hotline pour les victimes de pédophilie dans le foot reçoit 860 appels

  • A
  • A
Grande-Bretagne : une hotline pour les victimes de pédophilie dans le foot reçoit 860 appels
Photo d'illustration@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

La hotline, dont le parrain est l’attaquant et capitaine de Manchester United Wayne Rooney, a répondu à plus de 850 appels en une semaine.

Un service d'assistance téléphonique pour les victimes d'agressions sexuelles, lancé en plein scandale de pédophilie dans le football anglais, avait reçu 860 appels une semaine après son ouverture, a révélé jeudi une organisation de protection des mineurs.

50 appels en deux heures. Lancée le 23 novembre, cette ligne, qui "offre un soutien à quiconque ayant été sexuellement agressé dans le milieu du football" pendant son enfance, a reçu 50 appels au cours des deux premières heures, et 860 appels "la première semaine", précise dans un communiqué la Société nationale pour la prévention de la cruauté contre les enfants (NSPCC).

L'organisation ajoute avoir fait 60 signalements à la police ou aux services sociaux au cours des trois premiers jours. Ce nombre est trois fois supérieur aux signalements réalisés pendant les trois premiers jours d'un service similaire, ouvert en 2012 dans la foulée de l'affaire Jimmy Savile, l'ancien animateur de la BBC soupçonné de centaines d'agressions sexuelles sur mineurs.

Wayne Rooney, le parrain. Ce service d'assistance téléphonique est parrainé par l'attaquant Wayne Rooney, capitaine de Manchester United. "C'est horrible de savoir que certains de mes collègues ont souffert", déclare-t-il dans le communiqué de la NSPCC. "Il est important que les gens sachent qu'ils peuvent en parler, que de l'aide est disponible et qu'ils n'ont pas besoin de souffrir en silence", ajoute-t-il.

Barry Bennell dans le viseur. La hotline a été ouverte dans la foulée des révélations concernant les agissements présumés de l'ancien entraîneur britannique Barry Bennell. Ce dernier a été mis en examen pour huit faits d'agression sexuelle sur adolescent de moins de 14 ans, a annoncé le parquet de la Couronne britannique mardi. Ce n'est pas la première fois que Bennell, qui a travaillé pour les clubs de Crewe, Manchester City et Stoke City, fait face à des accusations de pédophilie. Cet homme de 62 ans avait été condamné à quatre ans de prison pour avoir violé un mineur britannique au cours d'une tournée en Floride en 1994, et à neuf ans de prison pour 23 abus sexuels sur six garçons en Angleterre en 1998.

En 2015, il avait de nouveau été emprisonné pour avoir agressé sexuellement un garçon lors d'un camp d'entraînement à Macclesfield (nord-ouest) en 1990. Depuis mi-novembre, de nouvelles accusations ont surgi. Les larmes aux yeux et des sanglots dans la voix, d'anciens footballeurs ont expliqué comment cet homme avait détruit leur enfance et leur vie.