Attaque terroriste à Londres : quatre morts, 40 blessés

  • A
  • A
Attaque terroriste à Londres : quatre morts, 40 blessés
Une double attaque a eu lieu mercredi 22 mars, à Londres, sur le pont de Westminster et dans l'enceinte du Parlement britannique.@ Niklas HALLE'N / AFP
Partagez sur :

Un homme a conduit une attaque à la voiture-bélier mercredi sur le pont de Westminster et a poignardé un policier, avant d'être abattu. Outre l'assaillant, trois personnes sont mortes. 

L'ESSENTIEL

Un assaillant a lancé sa voiture sur la foule, mercredi après-midi, sur le célèbre pont de Westminster à Londres, avant de poignarder un policier. L'homme a été abattu par les tirs de la police, alors qu'il avait pénétré dans l'enceinte du Parlement britannique. Outre l'assaillant, trois personnes, dont un policier, ont été tuées dans l'attaque. Quarante autres ont été blessées, dont trois lycéens français. La police privilégie la piste du "terrorisme islamiste." 

Les infos principales à retenir :

  • Un homme a foncé sur la foule sur le pont de Westminster, à Londres, mercredi

  • L'assaillant a ensuite poignardé un policier, dans l'enceinte du Parlement, avant d'être abattu

  • Outre l'assaillant, trois personnes sont mortes, dont un policier, et une quarantaine ont été blessées, dont trois lycéens français

  • La police privilégie la piste du "terrorisme islamiste" 

  • LE DÉROULÉ DE L'ATTAQUE

Une attaque à la voiture-bélier sur le pont. Une voiture-bélier a foncé sur la foule sur le pont de Westminster, à quelques dizaines de mètres du Parlement, mercredi en début d'après-midi. Rodaslaw Sikorky, un ancien ministre polonais présent sur place, a diffusé une vidéo sur Twitter dans laquelle on peut voir plusieurs personnes blessées sur la route. 

Selon le chef de la police britannique, Mark Rowley, l'assaillant présumé a renversé plusieurs piétons, dont trois policiers, sur le pont menant au Parlement et à Big Ben. La voiture-bélier a terminé sa course dans les barrières latérales de sécurité du pont de Westminster, juste devant le Parlement. 

Un policier poignardé près du Parlement. Après avoir embouti son SUV gris sur le bas-côté de la rue, l'assaillant est sorti du véhicule. Plusieurs témoins interrogés par les médias britanniques ont vu l'homme franchir les grilles d'entrée du Parlement, par l'entrée principale, Old Palace Yard, en courant et en brandissant un couteau. Deux policiers ont alors tenté de l'arrêter. C'est à ce moment-là qu'il a poignardé l'un deux. Alors qu'il s'élançait vers le second officier, les forces de l'ordre lui ont tiré dessus, le neutralisant, a ajouté Mark Rowley.

001_MW4ZU_preview

  • CE QUE L'ON SAIT SUR L'ASSAILLANT

La piste du "terrorisme islamiste" privilégiée. La police britannique a indiqué privilégier la piste du "terrorisme islamiste", sans vouloir donner plus de précisions sur l'identité de l'assaillant. "Je ne vais pas faire de commentaires sur l'identité de l'assaillant (...) mais nous privilégions la piste du terrorisme islamiste", a déclaré Mark Rowley, le commandant de l'unité anti-terrorisme, dans une déclaration devant Scotland Yard. L'assaillant aurait agi seul selon les premiers éléments de l'enquête. 

  • QUEL EST LE BILAN ?

Quatre morts et une quarantaine de blessés. Selon un bilan actualisé, quatre personnes sont mortes dont un policier et l'assaillant, et une quarantaine d'autres ont été blessées dans l'attaque. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée. 

Trois lycéens français blessés, dont deux gravement. Trois lycéens de Concarneau, dans le Finistère, font partie des personnes blessées. Deux d'entre eux sont gravement blessés, mais leur pronostic vital n'est pas engagé. Ces élèves de seconde, en voyage scolaire à Londres, marchaient sur le pont lorsque la voiture les a percutés, selon le journal Le Télégramme. Un avion du gouvernement devait atterrir dans la soirée avec à son bord les familles des victimes. 

  • UN QUARTIER EN ÉTAT D'ALERTE 

Les députés évacués. Le quartier de Westminster a été complètement bouclé, le pont évacué et la station de métro de Westminster fermée dès les premiers instants qui ont suivi l'attaque. Un porte-parole de la Chambre des Communes a par ailleurs indiqué que les députés avaient été confinés à l'intérieur du Parlement, et les travaux parlementaires suspendus. Les parlementaires ainsi que la Première ministre Theresa May ont été évacués des lieux par la suite.



Le niveau d'alerte terroriste inchangé. La Première ministre britannique Theresa May a indiqué mercredi soir que le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni restait inchangé. Ce niveau est fixé depuis août 2014 à "grave", le quatrième sur une échelle de 5. À la suite des attentats de novembre 2015 en France, la police avait annoncé le déploiement de 600 policiers armés supplémentaires à Londres, portant leur nombre à 2.800.