Golfe de Guinée : Un pétrolier disparaît avec 22 membres d'équipage

  • A
  • A
Golfe de Guinée : Un pétrolier disparaît avec 22 membres d'équipage
Image d'illustration@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Le MT Marine Express a disparu au Bénin le 1er février, il transportait 13.500 tonnes de pétrole. 

Un pétrolier avec un équipage indien de 22 membres est porté disparu dans le Golfe de Guinée, où les actes de piraterie sont relativement fréquents, ont annoncé dimanche les autorités indiennes.

13.500 tonnes de pétrole. Le MT Marine Express, un vaisseau battant pavillon panaméen, transportait 13.500 tonnes de pétrole et mouillait à Cotonou, au Bénin, avant de disparaître jeudi 1er février. "Notre mission à Abuja est en contact avec les autorités béninoises et nigérianes en vue d'obtenir leur aide pour localiser le bateau", a déclaré Raveesh Kumar, porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères.

Dernier contact le 1er février. La compagnie maritime hongkongaise Anglo-Eastern affrétant le pétrolier  a déclaré que le dernier contact avec l'équipage remontait au 1er février. "Les autorités ont été alertées et réagissent. Notre priorité première est la sécurité de l'équipage, dont les familles ont été contactées", a déclaré la compagnie. Selon les médias locaux, c'est le deuxième bateau à disparaître dans cette région au cours du mois passé. 

Un "point chaud" de la piraterie. En janvier, le MT Barret avait été porté disparu. Les membres de l'équipage à majorité indien avait été relâchés six jours plus tard après le versement d'une rançon, selon le Hindustan Times. D'après le Bureau maritime international (BMI), 180 actes de piraterie en mer ont été recensés l'an passé, le plus bas niveau depuis 1995. Mais le Golfe de Guinée, à l'ouest de l'Afrique, est resté en 2017 un point chaud de la piraterie maritime. Sur 16 incidents où des bateaux ont essuyé des coups de feu à travers le monde, sept ont été recensés dans ce golfe, selon le BMI.