Giscard d'Estaing : "L'Europe survivrait à une sortie de la Grande-Bretagne"

  • A
  • A
Giscard d'Estaing : "L'Europe survivrait à une sortie de la Grande-Bretagne"
Valéry Giscard d'Estaing, invité d'Europe 1 le 7 mai 2015@ Europe 1
Partagez sur :

L'ancien président de la République, fervent européen, commente le scrutin des Britanniques, qui élisent leurs députés et se prononce sur le référendum.

INTERVIEW

Alors que les Britanniques se rendent aux urnes jeudi, en filigrane se joue le destin du Royaume-Uni dans l'Union européenne. David Cameron et Ed Miliband, les deux dirigeants conservateur et travailliste, ont dû insister sur leur position européenne. L'actuel Premier ministre, qui remet son siège en jeu, a promis d'organiser en 2017 un référendum sur le maintien de son pays dans l'UE s'il était réélu. Pour Valéry Giscard d'Estaing, ancien président français et fer de lance de la construction européenne, "c'est une manœuvre inopportune" de la part de David Cameron, a-t-il déclaré sur Europe 1.

Pourquoi faire un référendum ? Pour l'ancien dirigeant, il ne s'agit pourtant pas d'une "faute politique", mais David Cameron "n'aurait pas dû" promettre ce référendum. "Pourquoi annoncer un référendum deux ans à l'avance ?", s'interroge Valéry Giscard d'Estaing, qui estime qu'il s'agit de toute manière "d'une question trop compliquée pour être simplifiée par un référendum". "Comment un citoyen britannique de la base peut-il se faire une opinion sur l'avantage ou l'inconvénient de rester dans l'Union européenne ?", s'interroge l'ex-chef de l'Etat.

"Une maladie électorale". Valéry Giscard d'Estaing commente ce qu'il envisage comme "une maladie électorale qui a gagné l'Europe". "Tous les dirigeants n'ont comme idée que leur réélection", commence-t-il. Il ajoute : "Pour se faire réélire, comme ils n'ont pas de résultats à présenter en période de crise et de chômage, il faut qu'ils expliquent pourquoi les choses vont mal. Comme ils ne peuvent pas dire 'c'est ma faute', ils disent que c'est la faute de l'Europe".

Rien d'insurmontable. Dans la perspective lointaine où les Britanniques demanderaient une sortie de l'UE, Valéry Giscard d'Estaing souligne les "grandes conséquences pour la Grande-Bretagne", qui couperait "tous les liens avec l'Europe, y compris les liens douaniers, commerciaux, …" L'Union européenne, de son côté, "pourrait survivre à une sortie du Royaume-Uni", estime-t-il, précisant que "les échanges seraient un peu plus compliqué ou plus coûteux". Mais rien d'insurmontable, prédit-il.

Pour qui voterait-il s'il habitait outre-Manche ? "Le vote est secret", a-t-il protesté. "Si j'étais en Grande-Bretagne, je voterais secrètement pour Cameron".

>> Réécoutez l'interview de Valéry Giscard d'Estaing sur les élections britanniques :