Les forces terrestres israéliennes ont quitté la bande de Gaza

  • A
  • A
Les forces terrestres israéliennes ont quitté la bande de Gaza
Israël et le Hamas ont accepté une proposition de trêve de 72 heures à compter de mardi.@ REUTERS
0 partage

RETRAIT - L'armée israélienne a retiré l'ensemble de ses troupes terrestres de la bande de Gaza. Une trêve de 72 heures avec le Hamas est entrée en vigueur dans la matinée.

L'opération "Bordure protectrice" n'est pas terminée pour autant. L'armée israélienne a retiré mardi matin l'ensemble de ses troupes de la bande de Gaza. Une trêve de 72 heures avec le Hamas est entrée en vigueur au même moment. "Les forces de défense d'Israël seront redéployées sur des positions défensives à l'extérieur de la bande de Gaza et nous maintiendrons ces positions défensives", a précisé un porte-parole de Tsahal.

>> LIRE AUSSI - Le point sur la situation à Gaza

Les tunnels du Hamas détruits. L'armée israélienne dit aussi avoir achevé sa mission de destruction des tunnels du Hamas. Pas moins de 32 passages souterrains et plusieurs dizaines de puits d'accès ont été localisés et dynamités par Tsahal.

Les bombardements vont se poursuivre. Le retrait des troupes terrestres ne signifie pas pour autant que l'opération "Bordure protectrice", entamée le 8 juillet, est totalement terminée. "Il y a encore beaucoup d'autres missions à terminer" dans la bande de Gaza, a assuré lundi soir un porte-parole de Tsahal. L'aviation israélienne devrait continuer à bombarder la zone. Juste avant le début du cessez-le-feu mardi, une roquette tirée par le Hamas est partie du centre-ville et la marine israélienne a répliqué, a constaté la correspondante d'Europe 1 sur place.

>> LIRE AUSSI - Gaza : "les chrétiens nous traitent d'égal à égal"

Le patron de l'ONU demande des négociations. La Maison Blanche, tout en se félicitant de la trêve de 72 heures annoncée au 29e jour du conflit, souligne qu'il appartient désormais au mouvement islamiste palestinien de tenir ses engagements. Quant au patron de l'ONU, il a demandé aux deux camps "d'entamer dès que possible des négociations au Caire pour parvenir à un cessez-le-feu durable".

Des délégations au Caire. Lundi, un responsable égyptien a annoncé que "les contacts de l’Égypte avec les différentes parties ont permis d'obtenir une trêve de 72 heures à Gaza à partir de 05h00 GMT demain [mardi] et que le reste des délégations se rendent au Caire pour de plus amples négociations".

>> LIRE AUSSI - A Rafah, "on utilise les congélateurs pour mettre les corps des enfants"

D'après un responsable israélien, Israël avait déjà accepté une proposition égyptienne similaire trois semaines auparavant et "c'était le Hamas qui l'avait rejetée". Les deux parties avaient donné vendredi leur accord à une trêve de trois jours, mais "le Hamas avait pris des engagements et ne les avait pas honorés", a estimé ce responsable. Le responsable israélien faisait allusion à l'attaque que, selon Israël, ce mouvement islamiste armé qui contrôle la bande de Gaza avait déclenchée peu après et dans laquelle trois soldats avaient été tués.