Gaza : une femme enceinte et sa fille tuées dans un raid israélien

  • A
  • A
Gaza : une femme enceinte et sa fille tuées dans un raid israélien
@ REUTERS
Partagez sur :

L'armée israélienne avait indiqué avant l'attaque que son raid visait le Hamas. 

Une femme enceinte et sa fille âgée de deux ans ont été tuées dans un raid aérien israélien qui a détruit leur maison dans le nord de la bande de Gaza, ont annoncé tôt dimanche matin des sources médicales. Depuis vendredi, le bilan est désormais de onze morts du côté des Palestiniens, tués par des tirs israéliens.

Une des victimes avait deux ans. Les victimes sont Nur Hassan, 30 ans, et sa fille Rahaf Hassan, 2 ans, ont précisé des médecins. Ces derniers ont ajouté que trois autres personnes étaient toujours coincées sous les décombres de la maison dans le quartier de Zeitun, dans le sud de la ville de Gaza.

"Ateliers de fabrication d'armes". L'armée israélienne avait auparavant indiqué que le raid de son aviation avait visé "deux ateliers de fabrication d'armes du Hamas", en riposte à deux tirs de roquette samedi depuis Gaza. Une roquette a été interceptée samedi soir dans le sud d'Israël, avait annoncé l'armée. La nuit précédente, une autre était tombée sans faire de blessé dans la même région.

Samedi, le bilan aussi s'était alourdit. Deux adolescents palestiniens ont été tués et huit autres blessés samedi par des tirs israéliens dans la bande de Gaza, le long de la barrière de séparation avec Israël, ont indiqué les services de secours de l'enclave.

Un autre décès en Cisjordanie. Une Palestinienne a été tuée dimanche matin lors de l'explosion d'une bombe dans sa voiture à un poste de contrôle de la police près de la colonie de Maalé Adoumim en Cisjordanie occupée, a annoncé la police israélienne. Un policier a repéré un véhicule "suspect" et ordonné à sa conductrice de s'arrêter. Lorsqu'il s'est approché, elle a crié "Dieu est grand" en arabe et a fait exploser une bombe. Le policier a été légèrement blessé tandis que la conductrice a été tuée, a ajouté la police.