Gaza : la trêve brisée, huit Palestiniens tués

  • A
  • A
Gaza : la trêve brisée, huit Palestiniens tués
Une famille de Gaza fuit la reprise des combats@ REUTERS
Partagez sur :

Le cessez-le-feu globalement observé depuis le 11 août a volé en éclats mardi. Huit Palestiniens ont été tués dans des raids aériens.

L'INFO. Alors que les Palestiniens et les Israéliens s'étaient mis d'accord sur la prolongation d'une trêve à Gaza, trois roquettes ont été tirées mardi depuis l'enclave palestinienne, sans faire de victimes. La réponse du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a été immédiate : il a ordonné à l'armée de mener de nouveaux raids aériens.

>> A LIRE AUSSI - Un mariage judéo-musulman sous les hurlements en Israël

Une famille tuée. Huit Palestiniens ont été tués, dont la femme et une fille du chef militaire du Hamas, Mohammed Deir. Par le passé, Israël a tenté plusieurs fois d'assassiner Mohammed Deir, qui dirige depuis 2002 les Brigades Ezzedine al-Qassam. Mercredi matin, six autres Palestiniens ont été tués mercredi matin dans un autre raid israélien. Parmi les morts figurent trois enfants, leur père, âgé de 32 ans, et leur mère, qui était enceinte. L'oncle des enfants a aussi été tué.

Les Gazaouis commencent à fuir les zones sensibles. Des milliers de Palestiniens ont fui mardi l'est de la ville de Gaza par peur d'une reprise des frappes israéliennes contre la bande de Gaza, ont rapporté des témoins. Un journaliste de l'AFP a vu pour sa part des centaines de Gazaouis encombrés de sacs et de matelas abandonner le quartier de Choujaya pour aller s'abriter dans les écoles de l'ONU transformées en refuges. Choujaya, à l'est de la ville de Gaza, fait face à la frontière israélienne et a été dévasté par les frappes israéliennes pendant la guerre.

Les négociations menacées. Par ailleurs, Israël a demandé à ses émissaires, tenus de négocier avec les Palestiniens au Caire, de rentrer. La poursuite des discussions est donc mise en péril par ces nouveaux tirs de roquettes. Les chances d'un cessez-le-feu durable "s'évaporent", a réagi le Hamas mardi soir.

>> LIRE AUSSI - Un Juste rend sa médaille à Israël

Lundi soir, Israéliens et Palestiniens s'étaient pourtant entendus pour prolonger la trêve de 24 heures, mais le chef de la délégation palestinienne avait mis en garde contre l'absence de progrès dans ces discussions. Gaza et Tel Aviv ont globalement réussi à tenir la trêve signée le 11 août, malgré un accès de violences dans la nuit du 13 au 14.

Un lourd bilan. L'opération Bordure protectrice lancée au début du mois de juillet est la plus meurtrière depuis Plomb durci, en 2008, dans l'enclave palestinienne. Plus de 2.000 Palestiniens, majoritairement des civils, et 67 Israéliens, surtout des militaires, ont trouvé la mort depuis le 8 juillet.

>> LIRE AUSSI - Un mariage judéo-musulman sous les hurlements en Israël