Gaza : l'espoir d'un nouveau cessez-le-feu s'amenuise

  • A
  • A
Gaza : l'espoir d'un nouveau cessez-le-feu s'amenuise
@ REUTERS
Partagez sur :

DIPLOMATIE - Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche qu'Israël refusait de mener des négociations "sous les tirs".

L'info. Les chances que les négociations indirectes entre Palestiniens et Israéliens au Caire aboutissent à un nouveau cessez-le-feu dans l'immédiat dans la bande de Gaza sont "faibles", a estimé dimanche un membre de la délégation palestinienne en Egypte. "Il est possible que la délégation palestinienne rentre (en Palestine) pour des consultations" avec les leaders "à tout moment", a ajouté Ezzat al-Rishq, un haut responsable au sein de la délégation du mouvement islamiste Hamas, cible d'Israël dans son offensive contre Gaza. "Les chances de succès des négociations sont faibles", a-t-il répété. Toutefois, a-t-il assuré, la décision finale ne sera pas prise avant une rencontre en fin de matinée avec les médiateurs égyptiens, qui doivent leur rendre compte de la position israélienne.

 >> A LIRE AUSSI - Fidel Castro signe un manifeste "en défense de la Palestine"

Fermeté israélienne. De son côté, Benjamin Netanyahu a répété dimanche qu'Israël ne reprendrait pas les négociations avec les Palestiniens en vue d'une trêve, sous l'égide de l'Egypte, tant que les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza n'auront pas cessé. "Israël ne négociera pas sous le feu", a martelé Benjamin Netanyahu pendant le conseil des ministres hebdomadaire, retransmis à la télévision. "Nous n'avons à aucun moment déclaré que (l'offensive militaire israélienne) était terminée", a poursuivi le Premier ministre. "L'opération va se poursuivre jusqu'à ce que son objectif - le rétablissement du calme pendant une période prolongée - soit atteint. Je l'ai dit au début et pendant toute l'opération: cela va demander du temps, et nous devons faire preuve de persévérance."

>> A LIRE AUSSI - Gaza : la trêve a fait long feu

Les frappes continuent... Un adolescent de 17 ans a été tué dimanche matin dans une frappe israélienne sur la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza, ont indiqué les secours palestiniens. Depuis la reprise vendredi matin des combats à Gaza, quinze Palestiniens ont été tués dans des bombardements de l'armée israélienne, selon Achraf al-Qodra, le porte-parole des secours locaux.

>> A LIRE AUSSI - Des milliers de manifestants pro-palestiniens à Paris

... Et se répandent en Cisjordanie. Un enfant palestinien de 11 ans a été tué dimanche dans le camp de réfugiés d'al-Fawar, près d'Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée, a-t-on appris auprès des secours palestiniens. Mohammad Khalil al-Anati a été tué par un tir de l'armée israélienne. L'armée a indiqué être en train d'examiner cette information.