Gaza : attaque meurtrière contre une école de l'ONU

  • A
  • A
Gaza : attaque meurtrière contre une école de l'ONU
@ Reuters
Partagez sur :

Des employés des Nations unies ont été tués dans l'attaque contre une école de l'ONU, a indiqué jeudi Ban Ki-moon.

Nouvelle journée meurtrière à Gaza . La population de la bande de Gaza a de nouveau payé un lourd tribut jeudi à l'opération militaire israélienne contre le Hamas, notamment quand un obus a touché une école de l'ONU où avaient trouvé refuge des Palestiniens.  Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déploré "de nombreux morts", dont des femmes, des enfants et des employés de l'Organisation, tandis que Washington s'est dit "attristé" et a appelé à protéger les civils.  Les secours locaux ont fait état de 15 morts et de nombreux blessés dans cette école de l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), située à Beit Hanoun, dans le nord de l'enclave palestinienne, où s'étaient abritées des personnes déplacées par les combats.



Israël promet une enquête. L'armée israélienne a promis d'enquêter, expliquant avoir riposté à des tirs de roquettes par des combattants du Hamas adressés depuis la zone de Beït Hanoun. Elle n'a pas exclu la thèse d'une roquette tirée par le Hamas.   L'obus meurtrier est tombé dans une cour où des traces de sang témoignaient du drame et où des couvertures et des vêtements empilés attestaient, après le drame, de la présence de ces civils. "Il y avait 45 membres de notre famille ici et il y en a beaucoup que nous ne retrouvons pas. Nous n'avons aucune idée d'où ils sont", s'affole une femme.



Quelque 110.000 civils de ce minuscule territoire où s'entassent 1,8 million d'habitants se sont réfugiés dans les écoles de l'UNRWA. Selon l'Unicef, 116 écoles de Gaza, dont 75 de l'UNWRA, ont été endommagées par les tirs israéliens depuis le 8 juillet.