Gaza : un cessez-le-feu de 72 heures entre le Hamas et Israël

  • A
  • A
Gaza : un cessez-le-feu de 72 heures entre le Hamas et Israël
C'est la première fois qu'un tel accord est trouvé depuis le début du conflit.@ REUTERS
Partagez sur :

L'ESPOIR - Un cessez-le-feu de trois jours est entré en vigueur vendredi matin à Gaza. Les habitants restent toutefois prudents.

C'est la première fois qu'un tel accord est trouvé depuis le début du conflit à Gaza. Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas ont accepté un cessez-le-feu de trois jours à partir de vendredi matin, après 24 jours d'une guerre dévastatrice et meurtrière dans l'enclave palestinienne. La trêve est entrée en vigueur lundi matin à 7h59 : jusqu'à la dernière minute, des tirs de roquettes et de bombardements se sont fait entendre des deux côtés. 

Cessez-le-feu humanitaire. "Israël a accepté la proposition faite par les Etats-Unis et l'ONU d'un cessez-le-feu humanitaire de 72 heures à partir de 08 heures (05h GMT) vendredi", a dit, sous couvert de l'anonymat, un collaborateur du Premier ministre Benjamin Netanyahou. 

"A 8 heure du matin, les forces armées israéliennes vont cesser le feu pendant 72 heures, en accord avec la directive du gouvernement. Nous continuerons à détruire les tunnels".

Un porte-parole du Hamas a confirmé qu'il avait accepté d'observer cette trêve si son adversaire faisait de même. John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont indiqué que ce cessez-le-feu "sans pré-conditions et qui pourra être étendu" n'empêchera pas l'armée israélienne, entrée dans la bande de Gaza le 17 juillet, de poursuivre ses opérations derrière ses positions actuelles.

Les habitants encore prudents. Lundi matin, le cessez-le-feu semblait respecté des deux côtés, selon l'envoyée spéciale d'Europe 1 à Gaza. Les habitants, eux, demeurent prudents et préfèrent encore attendre et observer avant de sortir de chez eux.

>> LIRE AUSSI - A Gaza, eau et électricité se font rares

Négociations en vue. Pour la première fois depuis le début du conflit, les deux parties s'accordent un temps de calme pour négocier. C'est au Caire, où ont été envoyées des délégations palestinienne et israélienne, que sont organisées les discussions. Le gouvernement égyptien est également associé aux pourparlers. 

>> LIRE AUSSI - Gaza : Israël mobilise 16.000 réservistes

Une journée et une nuit meurtrières. Peu avant l'annonce de cette trêve, l'armée a annoncé la mort de cinq soldats. Ils ont été tués jeudi soir par des tirs d'obus palestiniens. Pendant la nuit, la bande de Gaza, et particulièrement le secteur de Khan Younès, au sud de la zone, a été durement touché. Quatorze Palestiniens ont été tués. 

>> LIRE AUSSI - Gaza : la guerre souterraine du Hamas