G8 à L’Aquila : la sécurité en question

  • A
  • A
G8 à L’Aquila : la sécurité en question
Partagez sur :

Le G8 aura lieu à L’Aquila en Italie. Deux mois après le tremblement de terre qui a fait près de 300 morts, la question de la sécurité se pose.

Le prochain sommet du G8 du 8 au 10 juillet devait initialement se tenir en Sardaigne, dans un cadre somptueux. Mais après le tremblement de terre qui a dévasté les Abruzzes début avril, Silvio Berlusconi avait annoncé son transfert à l’Aquila. Une initiative présentée comme un geste de solidarité envers les sinistrés et qui a été saluée par tous les participants.

A moins de quinze jours de l’ouverture, se pose cependant la question de la sécurité du site et du risque de nouvelles secousses en plein sommet international. En effet, les répliques du séisme n’ont pas cessé depuis le 6 avril. Lundi, de violentes secousses de 4,4 sur l’échelle de Richter ont touché les environs de L’Aquila.

Le gouvernement italien se veut rassurant et optimiste. Les autorités affirment que tout est prêt pour évacuer les grands de ce monde si besoin. Des hélicoptères, notamment, se tiendront à disposition pendant toute la durée du sommet.

Les experts, eux, restent sur leurs gardes. La caserne militaire où se déroulera le sommet se trouve à proximité d’une faille sismique et les scientifiques de l’institut national géographique scrutent les moindres signes annonciateurs