Fusion Bouygues-Orange : la baisse des prix, un "acquis irréversible" selon le PDG d'Orange

  • A
  • A
Fusion Bouygues-Orange : la baisse des prix, un "acquis irréversible" selon le PDG d'Orange
Stéphane Richard, le PDG d'Orange.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

La baisse des prix de la téléphonie et d'internet ne serait pas remis en cause par un retour à trois opérateurs sur le marché, a affirmé Stéphane Richard. 

La baisse des prix de la téléphonie et d'internet intervenue ces dernières années en France est un "acquis irréversible", qui ne serait pas remis en cause par un retour à trois opérateurs sur le marché, a affirmé mardi Stéphane Richard, le PDG d'Orange. Rappelant que les prix avaient baissé de 50% au cours des trois dernières années, le dirigeant a qualifié de "fantasme" l'idée que les discussions actuelles entre Orange et Bouygues Telecom pourraient déboucher sur une hausse des prix.

Zones blanches. Il a par ailleurs regretté que la capacité à baisser les prix soit mise en avant comme le "seul critère" d'appréciation du secteur, estimant, lors de ses voeux à la presse, que la vraie question était "comment investir dans les réseaux". "L'un des intérêts d'un retour à trois opérateurs serait qu'on pourrait s'attaquer plus rapidement au problème de la résorption des zones blanches ou grises", c'est-à-dire non couvertes ou mal couvertes par les réseaux mobiles, a-t-il ajouté.

Discussions préliminaires. Orange et son concurrent Bouygues ont confirmé la semaine dernière être en "discussions préliminaires" en vue d'un rapprochement. A ce sujet, "nous ne sommes sous la pression de personne", ni sur le plan financier, ni sur le plan politique, a affirmé Stéphane Richard, ajoutant que les négociations devraient se conclure dans un délai de "quelques semaines". 

Interrogé sur les éventuelles conséquences sociales de l'opération, le dirigeant a déclaré que l'opérateur pouvait "se payer un traitement exemplaire" en cas de suppressions de postes.