Fukushima, réacteur par réacteur

  • A
  • A
Fukushima, réacteur par réacteur
@ REUTERS
Partagez sur :

Europe1.fr fait le point sur la situation de chaque réacteur de la centrale nucléaire au Japon.

Situation de crise à Fukushima. La centrale nucléaire japonaise, située au Nord-Est du pays, est l'installation qui a été la plus touchée par le séisme et le tsunami. Pour l'Autorité française de sûreté nucléaire, l'accident est à classer à un niveau de gravité 6 sur l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, qui en compte 7, le niveau atteint lors de la catastrophe de Tchernobyl. Une information que l'agence de sûreté nucléaire japonaise n'a cependant pas confirmé.

Réacteur 1. Pour abaisser la pression dans le bâtiment du réacteur, l'opérateur Tokyo Power Electric (Tepco) a procédé samedi à des rejets volontaires de vapeurs. Cette opération a provoqué une accumulation d'hydrogène qui a engendré une explosion. Le toit du bâtiment s'est effondré, mais l'enceinte de confinement de ce réacteur serait intacte. 70% du coeur du réacteur seraient endommagés.

Réacteur 2. Explosion d'hydrogène mardi à l'aube dans la partie inférieure du bâtiment du réacteur. Une piscine de rétention située à l'intérieur de l'enceinte de confinement est endommagée. L'étendue des dégâts, notamment sur l'étanchéité de l'enceinte de confinement, reste incertaine. 33% du coeur du réacteur seraient endommagés.

Réacteur 3. Pour abaisser la pression dans le bâtiment du réacteur, l'opérateur Tepco a procédé à des rejets volontaires de vapeurs. Comme pour le réacteur 1, cette opération a provoqué une accumulation d'hydrogène qui a engendré lundi une explosion. Le toit et certaines parois du bâtiment extérieur sont soufflées. L'enceinte de confinement a peut-être été endommagée. Le coeur du réacteur est partiellement endommagé. La piscine serait en ébullition. L'armée a été appelée en renfort jeudi pour larguer de l'eau par hélicoptère et canon à eau.

Réacteur 4. Explosion mardi dans ce réacteur à l'arrêt pour maintenance au moment du séisme. Un incendie s'est déclaré au niveau de la piscine d'entreposage du combustible usé. Il a été éteint par l'armée américaine. Une partie du combustible n'est plus recouverte et les autorités essayent de le remettre sous l'eau pour empêcher des rejets radioactifs dans l'atmosphère. Un deuxième incendie s'est déclaré mercredi à l'aube avant de s'éteindre de lui-même. Un hélicoptère devait remettre de l'eau mercredi dans la piscine passée en ébullition mais l'opération a été suspendue à cause d'un niveau de radiation trop élevé.

Réacteur 5 et 6. Une légère hausse de température a été mesurée dans ces deux réacteurs éloignés des réacteurs 1 à 4, et qui étaient à l'arrêt pour maintenance au moment du séisme.