Française enlevée : "violence indécente"

  • A
  • A
Française enlevée : "violence indécente"
@ MaxPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Elie Chouraqui est inquiet après l'enlèvement de Marie Dedieu, une voisine.

"Je ne comprends pas pourquoi on a enlevé Marie". Le réalisateur Elie Chouraqui est sous le choc. Celui qui se trouve être le voisin de Marie Dedieu, enlevée samedi au Kenya, n'arrive pas expliquer cette violente prise d'otages. La Française, âgée de 66 ans, handicapée depuis un grave accident, est en effet très malade.

"Je ne comprends pas comment on a pu l'enlever. Il semblerait qu'ils (les ravisseurs, ndlr) se soient introduits à 2 heures du matin, qu'ils aient pris cette femme avant de la traîner sur la plage. C'est d'une violence indécente et d'une grande lâcheté", s'insurge Elie Chouraqui.

"Une violence indécente" :







Actuellement, selon toute vraisemblance, l’otage française serait encore aux mains de ses ravisseurs d’origine, des pirates originaires de l’extrême sud de la Somalie. Mais les doutes persistent sur le lieu où Marie Dedieu est retenue en otage.

"Le problème, c'est que tout est contradictoire. Certains disent qu'elle est à la frontière somalienne, d'autres qu'elle est partie de la Somalie avant-hier, dans un camion. Je ne peux pas penser à cette femme seule, manquant de ces médicaments, c'est un véritable cauchemar", s'alarme Élie Chouraqui.

Une femme avec une "énergie folle"

Marie Dedieu vivait depuis une quinzaine d'années dans l'archipel de Lamu, où elle était parfaitement intégrée, ont témoigné ses proches sur place.

"Elle a un handicap lourd dont elle ne parle jamais. Elle est tétraplégique, elle ne peut à peine bouger. Mais on voit bien qu'elle est plus vivante que tous ces gens qui courent sur la plage", confie encore Élie Chouraqui qui décrit une femme "extrêmement solaire, avec une énergie folle".