Italie : deux fortes secousses sismiques dans le centre, des blessés légers

  • A
  • A
Italie : deux fortes secousses sismiques dans le centre, des blessés légers
Des dégâts ont été signalés dans le centre du pays. @ AFP
Partagez sur :

Deux séismes de magnitude de 5,4 et 6,1 ont été ressentis mercredi soir dans le centre de l'Italie et notamment à Rome. 

L'ESSENTIEL

Deux séismes de magnitude 5,4 et 6,1 en l'espace de deux heures ont touché le centre de l'Italie, mercredi soir, faisant quelques dizaines de blessés légers selon un bilan provisoire. La zone touchée est très proche de la région d'Amatrice, qui avait été dévastée le 24 août par un violent séisme ayant fait près de 300 morts et de L'Aquila où un puissant séisme avait fait plus de 300 morts en 2009. 


Les infos à retenir

  • Deux tremblements de terre ont frappé mercredi le centre de l'Italie 

  • Quelques dizaines de personnes ont été légèrement blessées

  • Des dégâts ont été signalés à Ussita et Visso

Plusieurs blessés. Paradoxalement, la première secousse a peut-être sauvé de nombreuses vies en poussant les habitants hors de leurs maisons avant la deuxième, plus destructrice. "En fin de compte, la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on aurait pu le penser" compte tenu de la magnitude des secousses, a déclaré à la presse le chef de la protection civile, Fabrizio Curcio: "Quelques blessés et beaucoup de panique". Les secours ont transporté quelques blessés légers aux urgences des différents hôpitaux de la région et quelques dizaines d'autres se sont présentés pour des blessures légères ou des malaises, mais aucun cas grave n'a été signalé dans l'immédiat.

Dans le centre du pays. La secousse de magnitude 5,4 a été enregistrée à 9 km de profondeur dans la zone de Macerata, dans les Marches (centre), selon l'Institut national de géophysique et de volcanologie (INGV). "Les localités les plus proches de l'épicentre sont Castel Sant'Angelo sul Nera, Visso, Ussita et Preci", a annoncé dans un communiqué la protection civile en précisant vérifier les éventuels dégâts aux personnes ou aux bâtiments. Les secousses ont été aussi ressenties dans les villes de Pescara, L'Aquila et Ancône, où de nombreuses personnes sont sorties de leurs maisons. A Rome, les lustres, les fenêtres et les portes ont vibré dans certains bâtiments. 

italieséisme1280

AFP

Une situation confuse. Après la deuxième secousse, les chaînes de télévision italiennes ont diffusé des images de bâtiments effondrés et d'habitants hébétés devant leurs maisons écroulées. "Il n'est pas très facile de faire les évaluations dans le noir et la météo est mauvaise dans toute la région. Il faudra voir plus précisément à la lumière du jour", a expliqué Fabrizio Curcio. Les habitants ne pouvant pas rentrer chez eux dans l'immédiat, la protection civile a aménagé des gymnases ou d'autres hébergements collectifs et a rouvert malgré le froid certains des campements de tentes établis après le séisme d'Amatrice en août et démantelés au fur et à mesure que des solutions moins inconfortables étaient trouvées pour les sinistrés. En attendant, beaucoup d'habitants se sont installés dans leur voiture pour passer la nuit.

Des répliques du séisme du 24 août ? Le séisme de mercredi soir pourrait être lié à celui du 24 août, qui avait été suivi de milliers de répliques parfois fortes. Une soixantaine de secousses ont d'ailleurs été enregistrées mercredi soir à travers le centre de l'Italie, allant jusqu'à une magnitude de 4,6, selon l'Institut national de géophysique et de volcanologie .