Ferry "Norman Atlantic" : ouverture d'une enquête criminelle

  • A
  • A
Ferry "Norman Atlantic" : ouverture d'une enquête criminelle
Partagez sur :

JUSTICE - Le parquet de Bari, au sud-est de l'Italie, a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête criminelle suite à l'incendie du ferry, qui a fait au moins huit morts.

L'INFO. Le parquet de Bari, au sud-est de l'Italie, a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête criminelle suite à l'incendie du ferry Norman Atlantic, qui a fait au moins huit morts. Le procureur Giuseppe Volpe a annoncé l'ouverture de cette enquête après s'être rendu auprès de la capitainerie du port de Bari, où sont arrivés lundi une cinquantaine de rescapés de cet incendie.

Pourquoi cet incendie ? L'enquête devrait permettre d'établir les causes de cette incendie qui s'est déclenché dimanche matin tôt dans les ponts inférieurs du navire où se trouvaient les véhicules, camions, dont plusieurs camions citerne transportant de l'huile. Les 478 passagers et membres d'équipage ont été contraints de fuir les flammes en se réfugiant sur les ponts supérieurs, à l'extérieur, bravant le froid et une épaisse fumée noire.

Le navire avait été soumis à une inspection récemment et son armateur italien, Carlo Visentini, a déclaré à l'agence Ansa être certain de la fiabilité et de la sécurité du navire, sorti en 2009 d'un chantier naval italien. Cette inspection avait toutefois identifié un problème sur l'une des portes anti-feu, au niveau du pont inférieur où l'incendie s'est déclenché mais ce problème avait été réglé, a-t-il également assuré.

Autre point qui cristallise lundi les interrogations : une éventuelle surcharge du ferry, avec 222 véhicules transportés. Or, selon le journal grec To Vima, le Norman Atlantic ne pouvait en contenir que 195. Des camions véhiculant de l'huile d'olive touchaient par ailleurs le toit du garage, a appris Europe 1. Les enquêteurs s'interrogent par ailleurs sur la présence de chauffeurs dans les véhicules présents dans le garage par manque de cabine.

>> LIRE AUSSI - Ferry en feu entre l'Italie et la Grèce : 149 passagers toujours à bord

Tous les passagers évacués, cinq morts. Le ferry Norman Atlantic a pris feu dimanche avec 478 personnes à son bord. Un sinistre qui a provoqué la mort d'au moins cinq personnes, ont annoncé les autorités grecques. Après plus de vingt-quatre heures d'intervention dans des conditions météorologiques très difficiles, les passagers ont pu être évacués, annonce lundi midi la marine militaire italienne. 

>> LIRE AUSSI - Ferry en feu : le Norman Atlantic était-il surchargé ?

>> Ecoutez le témoignage de l'un des passagers français, qui se trouvait toujours à bord dimanche soir :