Facebook : enquête en Irlande sur le transfert de données à l'étranger

  • A
  • A
Facebook : enquête en Irlande sur le transfert de données à l'étranger
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le 6 octobre dernier, c'est la justice européenne qui avait invalidé le transfert des données personnelles des usagers de réseaux sociaux vers les Etats-Unis. 

Un tribunal irlandais a ordonné mardi à la commission de protection des données (DPC) irlandaise d'enquêter sur l'envoi des données personnelles de citoyens européens vers les Etats-Unis par Facebook. La justice européenne a invalidé ces transferts transatlantiques le 6 octobre dernier.

Une plainte autrichienne. La DPC va se pencher sur une plainte déposée par un juriste autrichien, Max Schrems, qui estime que les Etats-Unis n'offrent pas de garanties suffisantes de respect de la vie privée. L'Irlande est concernée en premier lieu car c'est de son territoire qu'une filiale de l'américain Facebook transfère les données personnelles de ses abonnés européens vers des serveurs situés aux Etats-Unis.

Inquiétude pour les géants du Net ? La décision de justice européenne vise AppleFacebook et Google mais aussi 4.000 autres entreprises américaines. Plus précisément, la Cour européenne de justice a décidé d'invalider les règles régissant actuellement le transfert outre-Atlantique des données concernant leurs clients européens. Et c'est une source d'inquiétude pour l'économie américaine car cette décision pourrait entraîner des pertes d'argent très importantes. Les données personnelles sont en effet aujourd'hui monnayées aux annonceurs.