Explosions à Bruxelles : "Il ne faut pas se leurrer, bien sûr que c'était prévisible"

  • A
  • A
Partagez sur :

Au moins 13 personnes ont été tuées et plusieurs blessées mardi matin par une triple explosion à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles. Une série d'attentats "qui n'est pas du tout une surprise" selon un spécialiste du terrorisme. 

Au moins 13 personnes ont été tuées et plusieurs blessées mardi matin par un double attentat à l'aéroport de Bruxelles vers 8 heures et dans le métro plus tard dans la matinée. Un peu plus tard, une ou plusieurs explosions ont été entendues dans le métro, selon plusieurs médias belges. L'ensemble du métro de la capitale belge a été fermé ainsi que les trams et les bus. "Restez où vous vous trouvez" ont intimé les autorités belges à la population. 

"Ce n'est pas du tout une surprise". Pour Thibault de Montbrial, avocat et directeur général du Centre d’analyses du terrorisme, invité d'Europe 1 mardi matin, "il ne faut pas se leurrer, bien sûr qu’il s’agit d’une série d’attentats et ce n’est pas du tout une surprise car c’était prévisible depuis plusieurs semaines. Les services spécialisés s’attendaient à des attaques coordonnées en Belgique et dans toute l’Europe". Selon lui, il est toutefois nécessaire de "dissocier deux choses, d’un côté l’enquête autour des attentats du 13 novembre  et la traque de Salah Abdeslam qui s’est soldée par son arrestation vendredi dernier et par ailleurs, la menace que constituent les nombreuses cellules islamistes implantées en Europe dont on connait la puissance à défaut de savoir où elles sont. Il faut donc bien dissocier les deux". 

>> Suivez notre essentiel en direct sur les explosions à Bruxelles, en cliquant ici

Un baroud d'honneur ? Thibault de Montbrial est formel, "il est impossible de savoir s’il s’agit d’un baroud d’honneur mais c’est une hypothèse". Le fait est, qu'une semaine après une série d’interpellations en Belgique, voici une série d’attentats. "En plus, aujourd’hui en Belgique se tenait le délibéré d’un procès antiterroriste très attendu, la cellule de Verviers. Il y a peut-être une concomitance ?", ajoute l'avocat.