Exit la loi anti-homosexuels en Ouganda ?

  • A
  • A
Exit la loi anti-homosexuels en Ouganda ?
@ Reuters
Partagez sur :

La Cour constitutionnelle du pays a annulé cette loi hautement controversée qui punissait l'homosexualité de prison à vie.

L'INFO. C'en est fini de cette loi qui a indigné la communauté internationale. En Ouganda, la Cour constitutionnelle ougandaise a annulé vendredi la loi anti-homosexualité promulguée en février 2014 et vivement critiquée par les pays occidentaux dont certains ont suspendu leur aide à Kampala. Des entreprises occidentales ont également retiré certains investissements du pays.

La Cour constitutionnelle a souligné que le président du Parlement, lors du vote sur le texte, avait refusé de prendre en compte les contestations sur l'absence de quorum. Mais cette décision peut encore faire l'objet d'un appel. Le retrait de la loi n'est donc pas définitif.

A Washington, la Maison blanche a salué l'arrêt de la Cour. "C'est un pas important dans la bonne direction, en faveur non seulement de la communauté LGBT mais de tous les Ougandais", a réagi Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la présidence américaine.

>> LIRE AUSSI - L'Ouganda puni pour sa loi anti-gay

Prison à vie. La loi promulguée fin février durcissait drastiquement les sanctions contre les homosexuels. Les faits d'"homosexualité grave", c'est-à-dire les rapports sexuels accomplis avec un mineur ou en étant porteur du VIH, étaient passibles de la prison à vie. Le texte criminalisait pour la première fois l'homosexualité féminine et qualifiait aussi de crime le fait de faciliter les rapports homosexuels.