Etats-Unis : Volkswagen contraint de rappeler 500.000 véhicules

  • A
  • A
Etats-Unis : Volkswagen contraint de rappeler 500.000 véhicules
@ AFP
Partagez sur :

LA BOULETTE - Les autorités américaines ont contraint vendredi Volkswagen à rappeler près de 500.000 véhicules. 

Volkswagen ne roule pas droit aux Etats-Unis. Les autorités américaines ont contraint vendredi le constructeur allemand à rappeler près de 500.000 véhicules, l'accusant d'avoir volontairement enfreint certaines réglementations antipollution et le menaçant d'une très lourde pénalité. Volkswagen aurait doté 482.000 de ses voitures diesel vendues aux Etats-Unis d'une technologie permettant de contourner les règles sur les émissions de certains polluants, assure l'agence environnementale américaine (EPA) dans un communiqué.

Des véhicules polluant bien plus qu'annoncé. Selon l'agence, ces véhicules, qui incluent également des modèles Audi, comportaient un logiciel activant un dispositif de réduction des émissions de gaz polluants, notamment de l'oxyde d'azote ou Nox, seulement au moment où des tests anti-pollution étaient menés sur ces voitures par les autorités. Ce mécanisme était en revanche automatiquement désactivé quand le véhicule roulait normalement, polluant ainsi bien plus que ce que le groupe Volkswagen reconnaissait officiellement.

Une amende potentielle de 18 milliards de dollars. Vendus depuis 2008 aux Etats-Unis, les voitures incriminées, dont des Golf, Audi A3, Passat et autres Beetle, devront être rappelées par le constructeur pour que le système d'émission de gaz soit "réparé", assure l'agence environnementale. La pénalité maximale pour une violation de la loi sur l'air propre (Clean Air Act) s'élève à 37.500 dollars, portant ainsi en théorie à plus de 18 milliards de dollars l'amende encourue par Volkswagen.