États-Unis : un policier accusé d'homicide involontaire pour avoir abattu un homme noir

  • A
  • A
États-Unis : un policier accusé d'homicide involontaire pour avoir abattu un homme noir
Le policier a été inculpé d'homicide involontaire mais aussi pour avoir tiré intentionnellement sur Philando Castile. @ DARREN HAUCK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'affaire avait choqué les États-Unis en juillet dernier : Philando Castile avait été tué après avoir été sommé de s'arrêter pour un phare cassé.

Le policier américain qui avait abattu un homme noir devant sa compagne et une fillette à bord de leur voiture en juillet dernier, dans une séquence filmée en direct qui avait choqué les États-Unis, a été inculpé d'homicide involontaire, a annoncé mercredi le procureur local.

Tirs intentionnels. Le policier d'origine hispanique, Jeronimo Yanez, a également été accusé d'avoir tiré intentionnellement sur Philando Castile, tué à 32 ans après avoir été sommé de s'arrêter pour un phare cassé. L'agent est aussi accusé d'avoir mis en danger la compagne de la victime, Diamond Reynolds, ainsi que la fille de quatre ans de cette dernière, qui était assise sur la banquette arrière lors du drame survenu près de la ville de Saint Paul, dans le Minnesota.

"L'usage de la force" doit être "raisonné". "Après avoir analysé en détails les faits dans ce dossier, j'en conclus que l'emploi d'une arme létale par l'agent Yanez n'était pas justifié", a déclaré le procureur.  "La peur non rationnelle ne peut pas justifier l'emploi de la force létale. L'usage de la force létale doit être objectivement raisonné et nécessaire compte tenu de l'ensemble des circonstances."

La famille satisfaite. La famille de Philando Castile s'est réjouie des conclusions du procureur, y compris celle de ne pas poursuivre Jeronimo Yanez pour homicide volontaire, ce qui lui aurait fait risquer une peine plus lourde que les dix ans maximum d'incarcération encourus pour homicide involontaire.  "Le pire qui pourrait arriver, c'est que les chefs d'accusation soient trop lourds et que l'agent soit finalement jugé non responsable de ces chefs", a insisté Glenda Hatchett, ancienne magistrate et avocate de la famille.