Etats-Unis : un fugitif arrêté 56 ans après son évasion

  • A
  • A
Etats-Unis : un fugitif arrêté 56 ans après son évasion
Un prisonnier américain (photo d'illustration)@ AFP/ADALBERTO ROQUE
Partagez sur :

Frank Freshwaters, 79 ans, a été arrêté en Floride. Il pourrait retourner en prison plus de 50 ans après son évasion.

Il aurait pu terminer sa vie en liberté. Frank Freshwaters s'était échappé de prison en 1959 et a vécu plus de 50 ans sans que les policiers ne le retrouvent. Mais lundi, la police fédérale américaine l'a arrêté en Floride. Il a désormais 79 ans.

En 1957, Frank Freshwaters avait été condamné pour avoir volontairement renversé un piéton avec sa voiture, dans l'Ohio dans l'ouest des Etats-Unis. Après son évasion, la police l'avait une première fois retrouvé en 1975. Mais les autorités l'avaient alors laissé filé pour une raison inconnue. Depuis, il passait d'Etat en Etat sous le nom de William Harold Cox et travaillait principalement comme chauffeur de camion. Le presque-octogénaire était bénévole dans une boutique d'occasions et vivait dans une caravane en Floride lorsque les U.S. Marshalls ont mis la main sur lui.

Cold case. La police fédérale s'est donné du mal pour retrouver le fugitif. Avec l'aide des autorités locales, les enquêteurs de la section "cold case" ont trouvé un moyen pour faire signer un document à William Harold Cox, afin de pouvoir comparer ses empreintes digitales avec celles de Frank Freshwaters, rapporte USA Today. Il faut dire qu'à 79 ans, l'homme à la barbe blanche et longue ne ressemblait plus du tout au jeune brun photographié au moment de son arrestation dans les années 50.

Les enquêteurs sont justement allés à la rencontre du vieillard avec cette photographie. "Reconnaissez-vous cet homme", lui ont-ils demandé. "Je n'ai pas vu cet homme depuis très longtemps", a répondu Frank Freshwaters avant d'admettre qu'il s'agissait bien de lui.

Frank Freshwaters a comparu mardi devant un juge, qui pourrait décider de son extradition vers l'Ohio où il pourrait être poursuivi pour évasion.