États-Unis : l'humoriste Louis C.K. visé à son tour par des accusations à caractère sexuel

  • A
  • A
États-Unis : l'humoriste Louis C.K. visé à son tour par des accusations à caractère sexuel
L'humoriste américain est accusé par cinq femmes de comportements sexuels déplacés et d'exhibitionnisme@ RICH FURY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La star du stand-up est accusée par cinq femmes dans les colonnes du "New York Times" d'avoir eu un comportement déplacé et notamment de s'être masturbé devant trois d'entre elles.

Cinq femmes accusent l'humoriste américain Louis C.K., star du "stand-up" aux États-Unis, de comportement sexuel déplacé et d'exhibitionnisme, rapporte jeudi le New York Times. Trois de ses accusatrices affirment notamment que le comédien s'est masturbé devant elles. 

Une avant-première annulée. Les révélations du NY Times ont conduit à l'annulation d'une avant-première prévue à New York du film I Love You, Daddy, réalisé et interprété par l'acteur. Le distributeur du film, The Orchard, ajoute qu'il "examine de près le calendrier de distribution du film". Le comédien, ajoute le New York Times, a par ailleurs été déprogrammé du Late Show with Stephen Colbert, une émission de télévision de fin de soirée.

Aucune plainte auprès de FX Networks. La chaîne FX Networks, qui diffuse la série Louie de Louis C.K., a réagi en se disant "très troublée par les allégations" publiées par le quotidien. Elle précise cependant n'avoir reçu aucune accusation de conduite déplacée contre le comédien au cours de leur coopération ces huit dernières années. Le comédien s'ajoute à la liste des célébrités du show-business visées par des accusations à caractère sexuel depuis la mise en cause du producteur Harvey Weinstein puis de l'acteur Kevin Spacey.


Louis C.K. admet les faits reprochés. 
"Ces histoires sont vraies", a reconnu le comédien de 50 ans. "Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma bite sans demander d'abord, ce qui est vrai aussi", a-t-il expliqué dans un long communiqué en forme d'acte de contrition envoyé aux médias américains vendredi. "Mais ce que j'ai appris plus tard dans ma vie, trop tard, c'est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu'un, leur demander de regarder votre sexe n'est pas une question. Pour elles, c'est une situation difficile. Le pouvoir que j'avais sur ces femmes, c'est qu'elles m'admiraient. Et je m'en suis servi de façon irresponsable", a-t-il ajouté, assurant éprouver du "remords" pour ses actes. "Maintenant je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d'écouter", a-t-il souligné, semblant ainsi annoncer une pause dans sa carrière.