Etats-Unis : les transgenres pourront servir ouvertement dans l'armée

  • A
  • A
Etats-Unis : les transgenres pourront servir ouvertement dans l'armée
Les transgenres pourront bientôt rejoindre ouvertement l'armée américaine @ MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP
Partagez sur :

Les militaires américains transgenres ne peuvent pour l'instant pas dévoiler leur identité, sous peine d'être chassés de l'armée. 

Les transgenres vont pouvoir servir ouvertement dans l'armée des Etats-Unis, le Pentagone s'apprêtant à annoncer la fin de leur interdiction dans les forces armées américaines, ont rapporté plusieurs médias vendredi.

Une annonce le 1er juillet. Le secrétaire à la Défense Ashton Carter a déjà indiqué qu'une décision sur les transgenres "était proche", a de son côté affirmé le porte-parole du Pentagone Peter Cook, sans vouloir commenter plus. Selon le quotidien USA Today, qui cite des sources de défense anonymes, l'annonce de la levée de l'interdiction des transgenres devrait être faite le 1er juillet, après une dernière validation cette semaine par le secrétaire à la Défense. Pour l'instant, les militaires américains transgenres ne peuvent pas dévoiler leur identité, sous peine de risquer d'être chassés de l'armée.



Une présomption favorable. D'après USA Today, le chef du Pentagone donnerait un an aux différentes composantes de l'armée américaine pour mettre en place de nouveaux usages en matière de recrutement, de logement et d'uniforme pour les transgenres. Ashton Carter avait proposé, il y a un an, d'ouvrir l'armée américaine aux transgenres, en lui demandant d'étudier la question avec une présomption favorable. Le groupe de travail qu'il avait mis en place avait reçu la mission de travailler avec "la présomption que les personnes transgenres peuvent servir ouvertement (...) sauf lorsque des obstacles objectifs, pratiques sont identifiés".

"Don't ask, don't tell". Le secrétaire à la Défense répète souvent qu'il veut ouvrir au maximum l'éventail de recrutement de l'armée américaine, pour pouvoir recruter les meilleurs talents. Il a ainsi levé en janvier les dernières restrictions sur l'accès des femmes aux postes de combat. L'administration Obama déjà donné le droit aux homosexuels de servir ouvertement dans l'armée en 2011, en abolissant la loi dite "don't ask, don't tell" ("ne rien demander, ne rien dire") de 1993. Selon Human Rights Campaign, la plus importante des associations défendant les transgenres, ceux-ci seraient environ 15.500 dans l'armée américaine aujourd'hui.

Ne pas décourager les candidats. L'interdiction des transgenres relevait de la réglementation médicale du Pentagone, et la supprimer sera une décision réglementaire, ne relevant pas du Congrès. La levée de leur interdiction va "renforcer notre armée, en permettant que des candidats potentiels talentueux et motivés ne soient pas repoussés ou découragés en raison de leur identité de genre", s'est félicité dans un communiqué un représentant démocrate du Maryland au Congrès, Steny Hoyer.