Etats-Unis : que s'est-il passé avant les tirs du policier ?

  • A
  • A
Etats-Unis : que s'est-il passé avant les tirs du policier ?
@ Capture d'écran/New York Times
Partagez sur :

D'après le témoin, le policier et la victime avaient eu une altercation. Quelques instants plus tard, l'officier blanc a tiré sur le Noir qui prenait la fuite.

La vidéo a fait le tour du monde mardi soir : on y voit un policier blanc tirer dans le dos d'un homme noir qui prend la fuite à North Charleston dans le sud-ouest des Etats-Unis. La scène a été filmée samedi dernier par un témoin de la scène qui raconte mercredi ce qui s'est déroulé avant qu'il braque son téléphone portable sur les deux hommes.

"Avant que je commence à filmer, ils étaient tous les deux au sol", dévoile à la chaîne américaine NBC News Feidin Santana, qui se "rappelle que le policier avait le contrôle de la situation". "Il contrôlait Scott (la victime morte sous les balles du policier), qui essayait de se dégager du Taser", un pistolet électrique. Le jeune homme a tenu à préciser que "jamais [Walter] Scott n'a utilisé le Taser contre le policier" lors de cette altercation qui a suivi un banal contrôle routier pour un phare cassé.

Une vidéo inespérée. "Comme vous le voyez dans la vidéo, l'officier de police lui a juste tiré dans le dos. J'ai su tout de suite que j'avais quelque chose d'important dans les mains", a encore raconté ce témoin direct. Après les coups de feu, l'officier a d'abord affirmé via sa radio que la victime avait pris son pistolet paralysant, selon le journal américain New York Times. La vidéo a donné un tout autre éclairage sur les faits et le policier Michael Slager a été inculpé de meurtre.

L'avocat de la famille de la victime a souligné le rôle qu'ont joué ces images, selon lui : "S'il n'y avait pas eu de vidéo ? S'il n'y avait pas eu de témoin ? Tout cela (l'inculpation du policier, ndlr.) ne serait jamais arrivé". La famille de la victime a remercié le vidéaste amateur.

Cet incident intervient dans un contexte déjà tendu et risque de raviver davantage les tensions raciales aux Etats-Unis. Depuis plus d'un an, plusieurs affaires d'hommes noirs abattus ou brutalisés par les policiers blancs ont provoqué manifestations et émeutes dans tous le pays. Les officiers des dernières affaires médiatisées n'ont pas été poursuivis pénalement. Michael Slager risque, lui, la peine de mort ou 30 ans d'emprisonnement s'il est jugé coupable de meurtre.

Attention, cette vidéo comporte des scènes violentes :



>> LIRE AUSSI - Être Noir aux Etats-Unis, l'inégalité en chiffres