Etats-Unis : le tireur du Colorado ne voulait "plus de bébés en petits morceaux"

  • A
  • A
Etats-Unis : le tireur du Colorado ne voulait "plus de bébés en petits morceaux"
Robert Lewis Dear, 57 ans, s'était introduit vendredi dans un centre de l'organisation américaine de planning familial Planned Parenthood, à Colorado Springs.@ AFP
Partagez sur :

Les médias américains décrivent le tireur qui a tué trois personnes dimanche dans un centre de planning familial du Colorado (ouest des Etats-Unis) comme un homme solitaire au comportement "bizarre". 

Il ne voulait "plus de bébés en petits morceaux". C'est ce qui aurait motivé l'auteur de la fusillade qui a fait trois morts dans un centre de planning familial du Colorado (ouest des Etats-Unis) dimanche, selon la chaîne NBC News.

Robert Lewis Dear, 57 ans, s'était introduit vendredi dans un centre de l'organisation américaine de planning familial Planned Parenthood, à Colorado Springs, avant d'ouvrir le feu durant cinq heures, tuant trois personnes dont un policier.

Un solitaire apparemment perturbé, connu des services de police pour des délits mineurs. Robert Dear est un conservateur religieux. Il possède des fusils et est opposé à l'avortement, mais n'était pas obsédé par ces questions, selon son ex-femme Pamela Ross. "Je n'ai jamais, jamais pensé qu'il pourrait être capable d'une tuerie", a-t-elle affirmé au New York Times. "Il était le genre de personne dont on se méfie", a déclaré un de ses voisins. "Il était bizarre. C'était difficile à expliquer, mais il avait ce regard étrange la plupart du temps".

Depuis 2014, l'homme vivait seul dans une caravane situé sur un lopin de terre acheté dans la ville de montagne de Hartsel, à l'ouest de Colorado Springs. La police a a établi dimanche un périmètre de sécurité autour du secteur et a procédé à une fouille minutieuse de la caravane délabrée.

A la suite de la fusillade, le président américain Barack Obama a de nouveau dénoncé la facilité pour se procurer des armes à feu aux Etats-Unis.