L'état d'urgence décrété en Tunisie

  • A
  • A
L'état d'urgence décrété en Tunisie
L'attentat a fait douze morts mardi dans la capitale.
Partagez sur :

C'est le porte-parole du ministère de l'Intérieur qui l'a annoncé après l'attentat contre un bus.

L'état d'urgence va être décrété en Tunisie après l'attentat qui a fait douze morts mardi dans la capitale, a annoncé mardi un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Couvre-feu. Cette mesure avait déjà été prise après l'attentat de Sousse, qui a coûté la vie à 38 étrangers en juin. L'état d'urgence avait été levé le mois dernier, a donc été à nouveau décrété et un couvre-feu est en vigueur jusqu'à 5h mercredi dans la capitale, a annoncé le président Beji Caïd Essebsi. La Tunisie avait déjà été le théâtre de deux attentats revendiqués par l'Etat islamique, qui ont affecté le secteur touristique, l'un des piliers de l'économie nationale.

Probablement un attentat suicide. Mardi, l'explosion s'est produite alors que les gardes prenaient place dans le bus qui devait les conduire au palais présidentiel, en bordure de la ville. Il s'agit probablement d'un attentat suicide commis à l'intérieur du véhicule, dit-on de source proche de la présidence. "Je montais dans ma voiture, avenue Mohamed V, quand une énorme explosion s'est produite. J'ai vu le bus voler en éclats. Il y avait des corps et du sang partout", a rapporté un témoin nommé Bassem Trifi. Des ambulances ont alors afflué sur les lieux de la déflagration, qui s'est produite avenue Mohamed V, l'un des grands axes de la capitale tunisienne, non loin du ministère de l'Intérieur.