Et si Hillary briguait la Maison-Blanche

  • A
  • A
Et si Hillary briguait la Maison-Blanche
@ REUTERS
Partagez sur :

Son mari ne l'a pas écarté. La démocrate aurait toutes les qualités pour se lancer en 2016.

Hillary bientôt à la Maison-Blanche ? Tout est parti d’une courte réponse de Bill Clinton sur la chaine de télévision américaine CBS, dimanche. Interrogé sur une éventuelle candidature de son épouse à la présidence en 2016, ce dernier a répondu "n’avoir aucune idée" de ses intentions. N’ayant pas complètement exclu cette idée, l’ancien président américain a, en fait, nourri la rumeur.

"Cela fait 20 ans qu’elle travaille dure", explique Bill Clinton sur CBS :

Hillary Clinton pourrait se présenter comme candidate démocrate à la Maison-Blanche en 2016. Aujourd'hui âgée de 64 ans, la secrétaire d’Etat avait été battue par Barack Obama en 2008 dans la course à la nomination chez les démocrates. Mais l'actuel président des Etats-Unis ne pourra plus se présenter après les élections du 6 novembre prochain.

Une Première dame très politique

Malgré cette défaite en 2008, Hillary Clinton dispose, par ailleurs, d’une expérience solide pour prétendre au poste de président des Etats-Unis. Elle a d’abord passé huit ans à la Maison-Blanche, en tant que Première dame. Elle est la première épouse de président à s’être autant impliquée dans la vie politique des Etats-Unis. Son mari l’avait même nommée au sein du groupe de conseillers de la Maison-Blanche chargés de réfléchir aux réformes du système de santé.

Son engagement politique lui a valu d’ailleurs de nombreuses critiques de la part de ses détracteurs qui la présentaient comme une "libérale" - c’est-à-dire une gauchiste – qui aurait feint un mariage avec Bill Clinton dans l’unique but de mettre en place une alliance politique forte.

Un moral d’acier

Autre qualité de l’ancienne Première dame, sa capacité à faire face au pire. Le 28 juillet 1998, Hillary Clinton a appris, comme le reste du monde, que son mari avait eu des relations sexuelles avec une employée de la Maison-Blanche : Monica Lewinsky. C’est le plus grand scandale sexuel que l’Amérique ait connu. Pourtant, l’attitude la Première dame, tout au long du scandale, est restée invariable : elle a soutenu son mari.

Invitée sur la chaine MSNBC, en 2008, Hillary Clinton avait confié à Tyra Banks, qui anime une émission sur cette chaine, comment elle avait vécu cette période difficile et quelle force elle en avait tiré. La secrétaire d’Etat avait également raconté, qu’après l’affaire Lewinsky, des femmes, trompées par leur mari, étaient venues lui demander conseil.

"J'ai dû puiser au plus profond de moi pour faire ce qu'il y avait de mieux à faire" (à partir de 1min 14) :

Secrétaire d’Etat depuis le 22 janvier 2009, Hillary Clinton s’attèle à consolider les liens existants entre les Etats-Unis et la Chine, mais aussi avec les pays du Moyen et Proche-Orient. Un rôle difficile pour la chef de la diplomatie américaine depuis le début des révoltes le 11 septembre dernier en Libye.

Pour le moment, la secrétaire d’Etat n’a pas réagi à la rumeur de sa candidature. Sur CBS, Bill Clinton a souligné que sa femme "était fatiguée après toutes ces années passées sur le devant de la scène", avant d’ajouter qu’"elle [voulait] faire une pause, souffler, écrire un livre. On doit la laisser organiser sa vie comme elle le souhaite et prendre les décisions qu'elle souhaite".