Espionnage : le portable de Merkel sur écoute ?

  • A
  • A
Espionnage : le portable de Merkel sur écoute ?
@ REUTERS
Partagez sur :

La chancellerie allemande a indiqué que le portable d’Angela Merkel "pourrait" être surveillé par les États-Unis.

L’INFO. Les méthodes d’espionnage des États-Unis sont décidément sur la sellette. La chancellerie allemande a révélé mercredi que "le téléphone portable de la chancelière pourrait être surveillé par les services américains". Angela Merkel s’est entretenue avec le président américain, qui l’a assuré du contraire, dans des termes un peu ambigus qui laissent planer le doute, dans un contexte de protestation contre la surveillance du monde par Washington.

Une accusation…Dans un communiqué publié mercredi, Steffen Seibert, porte-parole d’Angela Merkel, lâche sa bombe : le téléphone portable de la chancelière "pourrait être" surveillé par les États-Unis. Angela Merkel a "clairement assuré que si de telles pratiques étaient confirmées, elle les désapprouverait catégoriquement et les considérerait comme totalement inacceptables". Une telle surveillance "entre des amis proches et des pays partenaires" serait "un coup sérieux porté à la chancellerie", assène encore le communiqué.

… Et un démenti ambigu. Un peu plus tard, le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, assurait de son côté que Barack Obama et Angela Merkel ont discuté au téléphone. Et que lors de cette conversation, "le président a assuré à la chancelière que les États-Unis ne surveillent pas, et ne surveilleront pas les communications de la chancelière". La formulation est un rien ambigüe et l’emploi des temps laisse ouverte la possibilité qu’une telle surveillance ait eu lieu par le passé.

La réponse de la Maison-Blanche :

Révélations en cascade. Si une telle surveillance était avérée, elle viendrait s’ajouter à la liste déjà longue des révélations embarrassantes sur l’espionnage américain. Lundi, c’est Le Monde qui livrait des informations sur la surveillance de données en France, provoquant des protestations de Paris. Au Mexique, les autorités ont en outre indiqué qu’elles allaient lancer une enquête "exhaustive" sur les activités d’espionnages des États-Unis. Car dimanche, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel a affirmé que la NSA avait espionné les e-mails de l’ex-président Calderon à partir de mai 2010, puis "systématiquement et pendant des années". Quant à l’Allemagne, elle aurait été le pays européen "le plus surveillé", révélait en juin Der Spiegel, avec 500 millions de connexions téléphoniques et Internet enregistrées chaque mois.

------------------------------

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

ZOOM - La France espionne aussi" url_id="242277">ZOOM - La France espionne aussi
LA RÉACTION - Le Monde dit " url_id="242165">LA RÉACTION - Le Monde dit "faux", mais les Etats-Unis ne disent rien
ACTU POUR LES NULS - La NSA, c'est quoi ? " url_id="242163">ACTU POUR LES NULS - La NSA, c'est quoi ?
ZOOM - France peut-elle réprimander les Etats-Unis ? " url_id="242279">ZOOM - France peut-elle réprimander les Etats-Unis ?
NSA - 56.000 emails collectés par an " url_id="241517">NSA - 56.000 emails collectés par an
REACTION - Hollande demande des " url_id="241885">REACTION - Hollande demande des "explications" à Obama
FRANCE - Ministres, attention à vos smartphones