Espagne : un malentendu provoque un saut à l'élastique mortel

  • A
  • A
Espagne : un malentendu provoque un saut à l'élastique mortel
Un instructeur espagnol de saut à l'élastique est accusé de meurtre par négligence après la mort d'une touriste néerlandaise de 17 ans en 2015. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Un instructeur espagnol de saut à l'élastique est accusé de meurtre par négligence après la mort d'une touriste néerlandaise en 2015.

En 2015, près de Bilbao, une jeune touriste néerlandaise âgée de 17 ans est morte en sautant à l'élastique d'un viaduc, avant même d'être attachée. Selon le Telegraph, repris par Le Parisien, un malentendu pourrait être à l'origine de l'accident. Car, selon le quotidien britannique, les explications de l'instructeur espagnol étaient insuffisantes. Il fait désormais face à des poursuites pour meurtre par négligence après avoir utilisé l'expression anglaise "no jump" ("pas de saut"), qui peut se comprendre comme "now jump" ("saute maintenant", en français).

Un usage et une prononciation "incorrects" de l'anglais. Le juge a établi que l'instructeur n'avait pas un niveau d'anglais suffisant pour s'occuper de touristes étrangers à effectuer "une chose aussi délicate que sauter dans le vide à partir d'un point élevé", selon le Telegraph. La mort de la jeune fille serait donc en partie imputable à une "incompréhension liée à une prononciation et un usage incorrects de l'anglais". 

Les touristes patientaient au bord du précipice. Mais le juge a également pointé d'autres négligences de la part de l'instructeur. Non seulement l'adolescente n'avait pas l'âge légal pour sauter, mais les touristes attendaient leur tour au bord du précipice. Sans compter que les sauts à l'élastique étaient "strictement interdits" à partir du viaduc.