Espagne : des migrants cachés dans les manèges d'une fête foraine à Ceuta

  • A
  • A
Espagne : des migrants cachés dans les manèges d'une fête foraine à Ceuta
Ceuta est une des deux frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe.@ FADEL SENNA / AFP
Partagez sur :

Les migrants s'étaient cachés dans des manèges d'une fête foraine à Ceuta, l'enclave espagnole au Maroc, qui devaient ensuite regagner l'Europe.

La police espagnole a annoncé mardi avoir découvert 30 migrants marocains et algériens, dont dix mineurs, cachés dans les manèges d'une fête foraine qui devait ensuite quitter l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc pour gagner l'Europe. Les agents ont utilisé des détecteurs de battements de cœur et des chiens pour découvrir les migrants qui s'étaient cachés dans de nombreux recoins - dont les auto-tamponneuses et le "train fantôme" - alors que des véhicules, destinés à transporter ces manèges, attendaient d'embarquer sur un ferry à destination de l'Espagne, a indiqué la Garde civile.

Les manèges repartent en Espagne. "Ils utilisent les manèges qui ne sont qu'à moitié couverts pour pouvoir se glisser à l'intérieur et se cacher", a précisé le porte-parole de la Garde civile. Cette fête foraine a lieu chaque année à Ceuta - à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tanger - lors de la fête de la sainte patronne de la ville, "la vierge d'Afrique". Une fois la fête finie, 350 véhicules quittent progressivement l'enclave espagnole par la mer.



Une porte d'accès privilégiée pour l'immigration clandestine. Les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta, dans le nord du Maroc, sont les seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe et des accès privilégiés pour l'immigration clandestine africaine. Des centaines de personnes tentent fréquemment de forcer ou d'escalader leurs hautes clôtures frontalières pour demander l'asile une fois dans les enclaves. D'autres tentent par tous les moyens de gagner directement le continent, craignant que leur demande d'asile soit rejetée et d'être renvoyés au Maroc. Lundi avant l'aube, 187 migrants avaient réussi à entrer par surprise à Ceuta en courant à toute vitesse pour passer le poste frontière.